18 novembre 2020

Kurotetsu: le bouquet final se cueille en arrière-automne

Après avoir détaillé la géographie ferroviaire de la vallée de Kurobe, nous avons "bouclé la boucle" et il ne reste plus qu'à "redescendre" de Keyakidaira à Unazuki et Toyama. Sur le Kurotetsu, l'arrière-automne (début à mi-novembre) est incontestablement la meilleure saison pour les couleurs. Nous allons donc changer d'année et c'est avec ces quelques images de 2015 que nous quitterons ce réseau. La ED 10 manoeuvre à Keyakidaira Un "kanko" (train de tourisme) à Keyakidaira Un train de service à Kuronagi Un "kanko" à Kuronagi,... [Lire la suite]

16 novembre 2020

De Keyakidaira-Jōbu à Kurobe Dam. En train, funi et bus...

Keyakidaira-Jobu, c'est la gare supérieure de l'ascenseur. Celle où le Kurobe Senyō Tetsudō prend la relève sur 6 kilomètres en tunnel jusqu'à la station électrique de Kurobegawa No.4. C'est la Kansai Electric Power Company qui exploite la ligne, en collaboration avec Kurotetsu. Il n'y a pas de trafic voyageurs, la ligne sert exclusivement au transport des ouvriers et du matériel. Toutefois, des visites sont organisées sporadiquement, ici aussi avec tirage au sort parmi les très nombreux intéressés. Ici encore, aucune visite n'a lieu... [Lire la suite]
14 novembre 2020

L'ascenseur de Keyakidaira-Kabu

Keyakidaira-Kabu est le deuxième terminus de la ligne des Gorges de Kurobe. Une gare dans les rochers, non accessible au public, avec son évitement pour manoeuvrer des wagons en provenance ou à destination de l'ascenseur, situé juste après le deuxième aiguillage. Un ascenseur construit en 1939 qui transporte tant des ouvriers que des véhicules ferroviaires d'une tare maximale de 4500 kilos... C'est jusqu'ici que montent les trains de service qui viennent chercher (ou amener) ouvriers et wagons marchandises à l'ascenseur.  Les... [Lire la suite]
12 novembre 2020

Keyakidaira, terminus?

Arrivée à Keyakidaira, terminus de la ligne. Après avoir croisé en pointe le "train de service" qui remorquait ce jour-là quelques wagons de marchandises, je caressais l'espoir d'y voir, comme en 2015, une machine de manoeuvres. Une machine de la première génération, la ED 10, était alors affectée à cette tâche et je l'avais eue, un peu par hasard, juste après l'arrivée de notre train. Mais cette fois, rien ne bouge... Les voyageurs arrivés ne pouvant rester sur le quai très longtemps, nous nous dirigeons vers la sortie. Avec ma... [Lire la suite]
10 novembre 2020

Château au bord de l'eau avec raccordement ferroviaire...

Non non, pas de panique, vous n'êtes pas à la rubrique "immobilier", mais bien sur la ligne des Gorges de Kurobe (Kurotetsu)! Départ d'Unazuki avec le "kanko" (train touristique), dont les rames sont généralement composées d'une double-traction et de 13 voitures, dont 7 ouvertes. A chaque station (ou presque), croisement. A la première station, Yanagibashi, on remarquera le château au bord de l'eau avec son raccordement ferroviaire. Il s'agit bien évidemment d'une usine... La station de Kuronagi, l'un des deux arrêts intermédiaires... [Lire la suite]
08 novembre 2020

Gorges de Kurobe: le train des mineurs de houille blanche

A Unazuki, les installations en voie de 762 millimètres du train des gorges de Kurobe (Kurotetsu) sont peut-être vingt fois plus vastes que celles du Chihõ Tetsudo, dont les deux voies "métriques" (1067 mm) font, en comparaison, presque pâle figure. Le "petit" est non seulement plus vaste, il est aussi beaucoup plus animé que son "grand" frère. L'horaire est cadencé, avec un sillon disponible toutes les 21 minutes environ. Le Kurotetsu est en fait un très grand train, de par les paysages qu'il parcourt, de par l'authenticité de son... [Lire la suite]

06 novembre 2020

Direction Unazukionsen

Unazukionsen, c'est l'autre terminus du Chihõ Tetsudõ, dans dans la vallée de Kurobe. C'est aussi la station de départ du chemin de fer des Gorges de Kurobe. Une destination qui, jusqu'il y a quelques années, "se méritait": une heure et cinquante minutes étaient nécessaires depuis Dentetsu Toyama jusqu'à Unazukionsen. Ce temps de parcours est d'ailleurs toujours actuel; la ligne n'a pas fait l'objet de gros travaux de modernisation qui auraient permis de "gommer" la distance. Mais une nouvelle station a été créée en 2015:... [Lire la suite]
Posté par JeanMiSan à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2020

Les dépôts de la Chihõ Tetsudo

Après deux journées à la Tateyama, une journée tranquille à Toyama. L'occasion d'aller faire un petit tour aux dépôts de la Chihõ Tetsudo...  A Inarimachi, première station depuis Toyama Dentetsu, il y a le dépôt principal. Aux couleurs peu habituelles pour des locomotives, la 12021 a été construite par Toshiba en 1958 pour assurer les nombreux trains de construction de la centrale électrique du barrage de Kurobegawa. A l'heure actuelle, elle ne va en ligne que pour de rares trains de travaux (ballastage notamment). Elle ne... [Lire la suite]
Posté par JeanMiSan à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 novembre 2020

38 rebroussements dans la forêt de Tateyama

Oui, vous avez bien lu: 38 (trente-huit) rebroussements sur ce chemin de fer forestier de Tateyama (Sabō Erosion Control Works Service Train). C'est sa précieuse "meishi", sa carte de visite, celle qui lui a valu le classement en tant que "monument industriel". Les "switch-back" sont regroupés en 8 endroits, avec un maximum de 18 en un seul endroit, évidemment situé à l'autre extrémité de cette ligne de 18 kilomètres à l'écartement de 610 mm. Et comme le train ne transporte pas de voyageurs, (hormis les ouvriers)... Certes, une... [Lire la suite]
Posté par JeanMiSan à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 octobre 2020

Tateyama: le "vista-car" de 15h50

Retour à Tateyama vers 15 heures, en fait le deuxième jour, après une journée de balade sur les sentiers de Migadahara. Selon les informations que nous avons pu trouver, les trains forestiers devraient revenir "entre 16 et 17 heures". Evaluation de la situation à Tateyama-Eki. Le véhicule de droite, ex Tokyu, se met en place pour le départ de 15h17. A gauche. le "vista-car" de la Chihõ Tetsudò est déjà à quai pour assurer le tokkyù (spécial-express, à supplément) de 15h50. Un exemplaire unique, rescapé de Keihan après des années de... [Lire la suite]