20210212052426(1)Nous sommes à Hōzanji, la gare supérieure du "cable-car" d'Ikoma, au terminus de la Hōzanji-sen. C'est la partie urbaine du parcours, et surtout celle qui cumule les particularités de cette ligne de funiculaire: lignes parallèles, évitement à quatre voies, trois fumikiri, un neko et un inu. Sur cette partie de la ligne, le trafic urbain se cumule avec le trafic touristique à destination d'Ikoma-Sanjō, le sommet avec parc d'attractions, ce qui explique la raison d'être des deux lignes parallèles.

La station de Hōzanji est donc à la fois un terminus et une station de correspondance. C'est ici qu'on change pour prendre les voitures de la Sanjo-sen.

2021-JP-ikoma(1) (2)Mais entre les deux funis, il y a un torii et un petit lieu de recueillement. Au Japon, il y a parfois de petits temples dans les gares, ou des gares qui ne desservent que des temples perdus dans la nature. En Europe, on a plutôt tendance à faire la distinction entre les "gares sèches" et celles avec bistrot...

2021-JP-ikoma(2)Les deux voitures de la Sanjo-sen sont aussi décorées. Voici l'orgue "do-re-mi"...

2021-JP-ikoma(3) (1)...et voici "sweet". Le cake aux fraises, ça vous tente? Comme c'est bientôt la saison des ichigo, on pourrait croire que Kintetsu, qui exploite le Ikoma Cable, vient de sortir cette livrée de l'atelier... Mais d'autres images du net prouvent que le cake aux fraises est ici de saison toute l'année!