2021-JP-Kintetsu-sakuraliner(1) (4)Cela fait presque une demi-heure que j'attend ici, à Yagi-Nishiguchi, le transfert du Sakura liner, attendu vers 16 h 40. J'ai pris le futsu de 16h02 à Kashiharajingu-mae, afin d'avoir 30 minutes sur place, on ne sait jamais. A 16 h 20 et 16 h 35, les futsu laissent dans cette station quelques otaku, va falloir se méfier. Evidemment, l'un d'eux a bien vite remarqué que j'occupais la meilleure place et a tenté de se mettre à ma droite, ce qui ne venait pas en question, car je "tourne" la caméra sur le train. Donc, je me positionne stratégiquement juste derrière la ligne jaune de sécurité. Désolé, il faut bien défendre son "territoire" et c'est le premier arrivé qui emporte la mise... Heureusement, il a compris et se place à ma gauche, ce qui ne me dérange pas... Le seul risque, maintenant, c'est un train roulant dans l'autre sens, qui passerait - ou pire s'arrêterait - juste devant au mauvais moment...

2021-JP-Kintetsu-sakuraliner(8)Juste après le "futsu", le haut-parleur annonce une course spéciale, ne pas monter... A 16 h 40, il s'arrête en gare juste avant la bifurcation pour la ligne de Goido. 

2021-JP-Kintetsu-sakuraliner(9)Aucun autre convoi n'aura heureusement l'indélicatesse de se mettre juste devant...

2021-JP-Kintetsu-sakuraliner(10)Une dernière image, voilà, le "spectacle" est terminé... C'est ainsi que Kintetsu transfère ses rames "métriques" aux ateliers principaux, presque aux heures de pointe, entre des courses horaires qui se suivent à intervalles rapprochés.