Non non, pas de panique, vous n'êtes pas à la rubrique "immobilier", mais bien sur la ligne des Gorges de Kurobe (Kurotetsu)!

2020-Jp-Trains de service(3) (1)Départ d'Unazuki avec le "kanko" (train touristique), dont les rames sont généralement composées d'une double-traction et de 13 voitures, dont 7 ouvertes. A chaque station (ou presque), croisement. A la première station, Yanagibashi, on remarquera le château au bord de l'eau avec son raccordement ferroviaire. Il s'agit bien évidemment d'une usine...

2020-Jp-Trains de service(1) (3)La station de Kuronagi, l'un des deux arrêts intermédiaires ouverts au public, est située juste à côté d'un imposant viaduc. Il y a plusieurs endroits intéressants pour les prises de vues, ne pas hésiter à prendre le chemin pédestre qui monte juste vers le début de l'embranchement industriel. Ici, deux des quatre machines les plus récentes du réseau tractent un "kanko" composé uniquement de voitures ouvertes.

20201009041529(1)La plupart des gares intermédiaires ne sont pas accessibles au public et possèdent un ou plusieurs embranchements de desserte de bâtiments de l'industrie hydro-électrique, comme ici à Nekomata.

2020-Jp-Trains de service(4) (1)Kanetsuri, la seconde station intermédiaire ouverte au public. Elle n'a pas d'embranchement industriel, mais une particularité: l'évitement est trop court pour permettre à deux "kanko" de s'y croiser. Alors, toutes les vingt et une minutes, un étrange ballet se répète ici selon une partition parfaitement orchestrée: les trains montants et descendants entrent simultanément en gare sur la voie directe et vont jusqu'au fond de la voie en tiroir qui prolonge l'évitement, de façon à dégager l'aiguille de sortie. Les passagers peuvent ensuite monter ou descendre, puis le convoi montant recule et peut continuer sa route. Et enfin, le convoi descendant recule à son tour et peut, lui aussi, poursuivre sa route...

2020-Jp-Trains de service(2) (2)Keyakidaira, terminus. Le "train de service" avec charge marchandise croise en pointe...