A Hitoyoshi, le Kawasemi-Yamasemi vient juste d'arriver. Je viens vers lui pour aller poser mes affaires à ma place, que cette fois j'ai bien réservée, car contrairement au premier aller-retour du matin, il faut cette fois réserver sa place pour pouvoir y accéder.
Et c'est là que le "Isaburo Shimpei" refait son apparition lui aussi ! Je ne m'y attendais pas du tout. Deux trains spéciaux réunis. Et le SL Hitoyoshi non loin, pas mal.

DSC00096DSC00098

IMG_3285

D'un train spécial à l'autre, chaque passager s'y intéresse.

Mais je vais refaire un bout de chemin à bord de mon train des oiseaux pêcheurs des bords de rivière...

IMG_3391

Pour arriver à Sakamoto eki à 14h19. 
Là je ferai un dernier plan du Yamasemi côté vert... sur fond vert forestier.

DSC00100

A Sakamoto, le projet est de prendre un taxi pour me rendre à quelques kilomètres de là en remontant le long de la ligne vers Haki eki.
Sauf qu'il n'y a pas de taxi devant la gare de Sakamoto, trou perdu au fin fond du Kyûshû !!!
Et qu'il n'y en aura jamais.
J'avais pourtant tout prévu, tout repéré bien à l'avance, tout calculé, répété, sauf ça.

Alors le plan tombe à l'eau, dans la rivière toute proche.
Je devais aller faire un plan de SL Hitoyoshi à un passage à niveau au bord de la rivière, dont voilà le point précis ... avouez que j'aurais pu sortir des images qui pètent, non ?!

Ben, non.

Alors je reste à crever de chaud dans ma petite gare paumée, mais néanmoins charmante, de Sakamoto, où il n'y a pas un pet d'air.

DSC00102

C'est à mourir tellement il fait chaud. Je rêve d'une glace, il n'y en a pas. Il n'y a rien. Je me suis mis en 'marcel' débraillé je ne vous raconte pas, pas présentable le gaijin. Transpirant, suffoquant, épuisé par les heures accumulées de shooting depuis tôt le matin.

En désespoir de cause, je vais me faire le SL Hitoyoshi par ici. Sauf que je suis déjà venu exactement ici il y a quelques années et que je ne veux pas refaire le même plan, ça ne sert à rien, cela ne m'intéresse pas.

Trouver une solution, trouver une solution...

J'ai trop chaud, je n'en peux plus, je n'y arrive pas...