Avant de venir ici, je ne connaissais Kure qu'à travers le manga Dans un recoin de ce monde, également adapté en film d'animation. Et d'ailleurs dans la gare, on est accueilli par une effigie de l'héroine, Suzu, et de l'actrice qui la double dans le film.

Dans un recoin de ce monde

Il n'y avait pas que Suzu qui nous attendait à la sortie, mais également 3 membres de l'office du tourisme local qui guettaient le touriste. Il faut dire que Kure est avant tout un port et une grande base navale.

Kure

Il y a tout de même des chose à voir à Kure, comme le musée de la Force maritime d'autodéfense japonaise, ou le musée Yamato que nous visiterons un peu plus tard.

JMSDF museum

Car nous sommes d'abord intrigué par le monde qui se presse sur le front de mer. Il y a une sorte de festival, avece notamment un défilé de mascottes.

Mascotte

J'avais déjà eu l'occasion d'assister à ce genre de spectacle à Kôchi, sur l'île de Shikoku.

Fête mascotte

 De nombreux stands de nourriture ou de goddies militaires sont installés sur le Yamato Harbor, une jetée qui reproduit à taille rééle le pont du cuirassé Yamato.

Yamato Harbour

On a même la possibilité de visiter le navire miliaire YDT 04, qui si j'ai bien compris, est un ancien dragueur de mines reconvertit en navire de support pour nageurs de combat.

YDT-04

Pont YDT-04

YDT-04 pupitre

Direction ensuite le musée Yamato dédié au plus grand navire de guerre japonais, qui n'a finalement pas joué de rôle significatif dans la Guerre du Pacifique. Il n'aurait utilisé ses canons principaux qu'une seule fois en combat. Il a été coulé par les américains en avril 1945 alors qu'il partait vers Okinawa pour une opération desespérée. Cependant, le Yamato jouit encore d'une grande aura au Japon.

Musée Yamato

 Après un déjeuner un peu sur le tard, nous retournons à Hiroshima avec un 227 de la ligne Kure.

JR West 227