A Izumoshi je retrouve les frangins qui ont pu faire la grasse mat' et on part chez Bataden. A quai il y a un 7000 et un 2100 rose.

Bataden 7000

Il s'agit du "Goen train" dédié à Shimanekko, la mascotte de la préfecture de Shimane. Il existe également un Bataden 1000 avec la même livrée.

Bataden 2100

C'est le Goen train qui va partir. L'intérieur est presque aussi rose que l'extérieur ! Après le Shinkansen Hello Kitty, à croire que c'est la couleur à la mode !

Bataden 2100 intéreur

Bataden 2100 intéreur 2

Nous avons l'insigne honneur de voyager avec Shimanekko en personne !

Bataden 2100 intéreur 3

On approche de Kawato où un magnique ballet va avoir lieu : devant nous un 7000 arrive de la ligne desservant Izumo-taicha. C'est son terminus.

Kawato

Notre train s'arrête quelques secondes plus tard.

Bataden 2100 Kawato

Enfin, le train venant Matsue (un 5000) vient occuper la dernière voie disponible.

Bataden 5000 Kawato

Les passagers ont quelques instants pour effecter leur correspondances avant que les trains ne repartent dans chacune des directions. Ca me rappelle mon passage chez Kumaden où il se passe exactement la même chose à Kita-Kamakura.

Gare de Kawato

Nous arrivons rapidement à Izumo-taisha-mae, terminus tout le monde descend.

Bataden 50

Ce vieux train orange est le Bataden 50 datant de 1928. Il existe encore 2 exemplaires en état de marche, même s'ils ne doivent rouler que rarement. On le voit dans le film Railways qui raconte l'histoire d'un salaryman tokyoïte qui décide de tout plaquer pour devenir conducteur chez Bataden.

Tiens puisqu'on est dans les films japonais avec des trains, j'ai vu dans l'avion le film Our Departures (à ne pas confondre avec Departures). Ca parle d'une jeune veuve qui se retrouve seule avec son beau-fils et n'a pas d'autre choix que d'aller chez son beau-père à Kyûshû. Il est conducteur chez Hisatsu Orange Railway et avait coupé les ponts avec son fils. Il n'était même pas au courant qu'il était mort (ambiance !). Notre veuve décide d'apprendre le métier de conductrice de train pour subvenir à ses besoins, mais aussi se faire accepter de son beau-fils densha otaku (et du beau-papa également). Pas spécialement joyeux, mais on voit plein de trains dans le film !!

Fin de la parenthèse, on approche de l'entré du grand Sanctuaire d'Izumo.

Izumo taicha