Retour en gare de Nishitetsu Futsukaichi pour quelques derniers plans des trains de cette petite compagnie que j'aime bien, entre ville à Fukuoka et campagne plus au sud.

En fait, je voulais vraiment faire un bon plan d'un nouveau 9000形 ...

DSC09009

Bon plan, j'ai dit !!

Bon, qui donc ne sera pas, c'est tout ce que j'ai pu ramener. Je n'étais pas concentré, et je me suis fait surprendre par celui-ci qui fondait sur moi. 

Ce sera tout pour Nishitetsu.

Je prends le premier fustû pour la gare suivante de Murasaki. De là je vais rejoindre à pied, la gare de ...Futsukaichi !! de chez JR, voilà, voilà !

C'est le chemin le plus pratique, en passant d'une gare à l'autre. Mais de Nishitetsu Futsukaichi à JR Futsukaichi, ça prend une plombe ! Je me ménage, c'est la fin du voyage, la fatigue acumulée, vous comprenez.

A Futsukaichi de chez JR, je peux ressortir mon JRPass magique qui ouvre toutes les portes, mais qui n'imunise pas contre les retards.
Quoi, des retards, au Japon ??! mais non, voyons !
Ben si, et particulièrement à Kyûshû. S'il n'y en a que très peu ailleurs, il faut croire que tout s'accumule dans la grande île du sud.
Un bordel parfois! à la française, quoi !

Un train était là, à quai, plein de monde. Mais affichant un retard de... je ne sais pas combien de minutes !? On attendait le passage d'un tokkyû, pour pouvoir y aller, et en fait les affichages indiquaient le train suivant avec 17min. de retard. C'est déjà pas mal.

Je me reposais un peu après ces aventures Nishitetsu du début de journée.
Le train a bien fini par repartir. Je voulais aller à Shin-Tosu, faire des plans des Huis Ten Bosch et Kamome.
Mais en chemin, lors d'un arrêt dans une petite gare, je repérais un hub de Fret avec une loco esseulée. Je sortais en urgence du train pour aller la voir.