En gare de Miyajima-guchi, j'assiste donc à un mini-concert de taïko en l'honneur des précieux passagers du Mizukaze qui vient d'y faire halte. Tant mieux, j'adore le taïko ! Je suis bien content d'en profiter.
J'aimerai être partout à la fois, suivre les gens dans le bus spécial Mizukaze, écouter ce concert, aller sur le quai où se joue un autre concert ...

DSC08655DSC08656

Je ne résiste pas longtemps, même si j'ai bien profité du taïko, je file sur le quai d'accueil du Mizukaze pour voir quelle est cette frénésie qui s'y déroule.

Tout le personnel du train de luxe est sorti, disposé en rang avec les enfants d'une école du bled, petit drapeau en main pour célébrer le Mizukaze. J'en veux trop un moi aussi, mais cette fois je ne réussirai pas à 'chiper' ou soudoyer qui que ce soit.
C'est trop marrant de voir les chefs cuisiniers là dehors, en tenue, faire 'coucou' avec les enfants, devant les photographes ...

DSC08660DSC08662

Puisque c'est séance de pose photo, j'en profite et je fais mes plans. Personne ne me dit rien, cela fait parti de l'événement, et comment me l'interdire. 

Je pensais avant cela qu'il y aurait un monde fou, que ça allait bousculer de partout, ... eh bien point du tout ! Je suis hyper tranquille, je fais ce que je veux où bon me semble sauf... dans le train bien sûr. J'ai bien essayé mais il n'y a qu'un seul point d'accès à bord et il est bien surveillé.