Pas de fin, voilà ! je l'ai décidé.
Et cela va faire plaisir à bon nombre d'entre vous, des plus loquaces aux plus taiseux lecteurs de ce blog.
J'ai repris du service en ce début d'année 2018, après des mois de silence. Laissant les clés à Erebos, qui tenait très bien la boutique. Mais il sait très bien ce que cela coûte (en temps) de tenir la belle aventure "Densha Otaku 365". On va sur les 12 ans d'existence.
J'essaye de ne pas me prendre la tête pour rédiger ces messages, que je voulais à la base, quotidiens. Ils le sont à nouveau, tant mieux. Parfois longs, parfois courts, un petit texte, 2-3 photos, c'est toujours mieux que rien du tout durant 2-3 semaines, n'est-ce pas ?
Parce que le public est volatile, sensible et susceptible. Si je ne m'y attèle pas correctement, y'a plus grand monde qui vient me lire.

Depuis un mois je racontais ce qu'il restait de mon voyage d'avril-mai 2017, de mes derniers jours dans le Kantô.
Ce message devait être le dernier, un shooting depuis le Kitte Garden en face des quais de Tôkyô eki, pour surtout faire un 'Rail Live'. Il pleuvait à fond. J'avais récupéré un joli parapluie rose-orange qui m'abritait pour filmer, tout seul sur cette terrasse. 6000 personnes avait regardé ce live, top record de l'époque. 
J'essayais de faire quelques photos avec ma troisième main ...

Golden Trip 2017 1462Golden Trip 2017 1467Golden Trip 2017 1478

C'était là qu'une femme fan de mes activités YouTube en tant que Dotaku était venue à ma rencontre. Yukio Watanabe, qui passe son temps à faire de super photos de trains dans tout le Kantô, par tous les temps, dans tous les Rail Festa. Intimidée comme tout, vraiment gentille, japonaise, quoi ! 
Je l'ai re-rencontré en juillet 2017, pendant un live sur la Yamanote. 
Elle est venue à en Europe, en France, à Bordeaux et Paris quelques mois après. 
Je ne sais pas si je la rencontre dans 2 semaines. J'ai déjà la famille et mon neveu sur les bras, ça va être compliqué. 

Les Rail Live, c'est fini. A la rigueur sur Facebook, des petits live en passant cette fois par ma page 'Japan Trains Photography" ou ma page perso. Je préfère me concentrer sur de 'vraies' bonnes vidéos, sortir des images de qualité, bien travaillées, que des "merdes" qui bougent tout le temps, son pourri, pixelisées, avec mes commentaires nazes. Ya basta ! Je m'étais donné un an pour voir ce que ça donnait, si ça marchait, ben ça donne rien, ça ne marche pas sur le long terme. Du moins pour moi, ce n'est pas la bonne formule. Par contre, les "live" ont fleuri sur YouTube, il y en a de tous les côtés, pour tous les goûts. Mais je pense que sur le long terme, ça ne marche pas, c'est trop chiant à regarder. Soit toujours le même spot, les mêmes trains, tu te lasses vite. Soit, rester des heures à attendre devant ton écran, on a pas que ça à faire, c'est le boulot de celui qui va sur place.

Pour revenir à mes aventures, j'ai fini de raconter mon voyage d'avril-mai 2017, j'enchaîne direct sur celui de juillet 2017, en restant à Tôkyô comme si de rien n'était. De toute façon , je vous avais déjà raconté toute la partie Kansai-Kyûshû. Il ne restait plus que le Kantô. 
Vous voyez, c'est bien aujourd'hui ...une fin qui ne finit rien !