Aujourd’hui ça va être tourisme culturel le matin et spotting ferroviaire l’après-midi.

Direction donc le quartier de Bukchon, au nord du centre de Séoul. On y trouve quelques rues préservées bordées d’hanoks, les maisons traditionnelles coréennes. La plupart sont maintenant transformées en auberges ou en restaurants.

Bukchon 1

On peut accéder à des « observatoires », des appartements avec vue sur le quartier dont les occupants monnayent l’entrée. Pour 2 euros, on va dire que le deal est honnête, sachant qu’un verre de jus d’orange est offert en prime !

Bukchon 2

Bukchon panorama

Après la visite du quartier, je me dirige vers l’est jusqu’au palais de Changdeokgungun. Au passage, un peu d'histoire coréo-japonaise avec ce pochoir de Fumiko Kaneko et Park Yeol sur un mur.

Fumiko Park

L’entrée au palais est gratuite (merci Chuseok), mais l'intérêt principal du lieu est le Huwon, le « jardin secret ».

Changdokkung 1

Changdokkung 2

Là par contre, l'accès reste payant et on ne peut visiter qu’avec un guide. Je vais éviter la visite en coréen (je le sentais pas trop !) pour choisir celle en anglais (sinon il y a en japonais si vous voulez).

Changdokkung 3

Changdokkung 4

Le jardin est pas mal, mais je n'y suis pas à la bonne période. il est bien plus beau en juillet-août quand les lotus sont en fleur, ou en novembre avec les couleurs d’automne. En octobre, seuls les érables japonais commencent à rougir.

Changdokkung 5

L'après-midi, je me rends au nord de la gare de Séoul où se trouve le seul passage à niveau du centre-ville.

Seoul level crossing

Il est assez unique dans son genre : tout en courbe, il est en deux parties car la route qu’il traverse est séparée par une autoroute aérienne.

ITX 2

Plusieurs gardes-barrières sont là pour veiller à la sécurité et calmer les ardeurs de certains automobilistes qui ne sont pas si disciplinés que ça.

ITX 1

En tout cas ils sont très sympas, ils sont venus me voir plusieurs fois pour taper la discute entre deux trains et même me proposer du thé. Il faut dire que contrairement au Japon, les amateurs de trains sont rares ici. Si j'ai bien compris (eux parlant très peu anglais et moi pas du tout coréen), ils ont eu la visite d' un spotter américain quelques jours avant.

Korail 331000

Le passage à niveau est bien fréquenté, car en plus des trains de banlieue de la ligne Gyeongui et des KTX pour l'aéroport d'Incheon, les trains qui vont au dépot ou qui en reviennent passent aussi par là.

KTX II

Korail 8282

Je suis resté plus de deux heures sur place, le temps de prendre des photos et des séquences vidéo, dont voici le résultat :

Après cette belle séance, je retourne vers la gare de Séoul.

KTX

En passant devant l'ancienne gare, je m'aperçois qu'elle est ouverte dans le cadre de la 5eme biennale internationale de typographie (oui oui ça existe).

Seoul Station 284

C'est donc l'occasion d'aller voir à quoi ressemble l'intérieur de la gare.

Seoul Station 284 hall

Seoul Station 284 hall 2

au passage, j'ai pu réaliser mon autoportrait (on dit selfie maintenant je crois) le plus improbable : dans l'écran d'un osciloscope !

Oscillo

 (le rapport avec la typographie, je ne sais pas...)

 En sortant du bâtiment coté voies, je tombe sur un bon point de vue. Je reviendrai !

Korail 7463

Je passerai la soirée le long des rives aménagées de la Cheonggyecheon, une rivière traversant le centre de Séoul. Elle était auparavant surmontée d'une autoroute urbaine, mais la municipalité a décidé de la supprimer et de réhabiliter la rivière. Un exemple à suivre à Tokyo ?

Cheonggyecheon 1

Cheonggyecheon 2

Je termine au niveau de la Sejong-daero, la grande avenue de Séoul.

Sejong-daero 1

Sejong-daero 2

Sejong-daero 3

Au bout, il y a le Gyeongbokgung, le palais le plus connu de la ville. Mais ça, nous le verrons la semaine prochaine.