Le Densha Otaku a parlé récemment des Hikyô eki qu'il qualifie de "gares fantômes", mais je ne suis pas tout à fait d'accord sur la définition. Pour moi, une gare (ou une station) fantôme, c'est une gare qui est fermée depuis un certain temps et qui est restée en l'état. Voire même qui n'a jamais ouvert, comme la station Haxo à Paris.

Des stations comme ça, il y en a à Tokyo. La station Manseibashi de la ligne Ginza par exemple. Le nom vous dit peut-être quelque chose, c'est aussi une ancienne gare de la ligne Chûô transformée en magasins et restaurants branchés. J'y étais passé en 2015 (le restaurant au niveau des voies n'existe plus, mais il parait qu'il y a un petit parc public maintenant. Faudra que j'aille voir). La station de métro est fermée depuis 1931, mais elle a refait surface ces derniers temps car le Tokyo Metro a décidé d'éclairer les quais depuis le début du mois.

Tokyo Metro

(source : Sora News )

Jingûmae, toujours sur la ligne Ginza, a aussi le droit à remise en lumière. Elle a fermé en 1977 quand de nouveaux quais fûrent construit à la station toute proche d'Ometosendô.

Une autre station fantôme, Hakubutsukan-Dobutsuen sur la ligne principale Keisei, juste après le terminus de Keisei Ueno. Elle était située près des musées et du zoo d'Ueno. Elle a fermée en 2004, mais on peut encore en voir l'entrée monumentale et les quais (très courts) sont toujours là.

Hakubutsukan-Dobutsuen-station

(source : Wikipédia)