A 8h du matin en gare de Séoul, c'est la fête du joyful !

Il y a d'abord le S-train qui propose de découvrir les merveilles du sud du pays (d'où le S, pour "South"). Je le prendrai dans quelques jours, donc je me contenterai de le regarder partir.

S-train

Ensuite le O-train, qui va faire une boucle dans les montagnes de l'est (d'où le O). Celui-là, il est à mon programme du lendemain.

O-train

Enfin il y a le DMZ train, qui va particulièrement nous intéresser aujourd'hui. Lancé en 2014, il permet de rejoindre la zone démilitarisée (DMZ en anglais) à la frontière avec la Corée du Nord. En fait il y a deux DMZ trains, qui empruntent deux lignes différentes depuis Séoul. Le premier part au nord à Baengmagoji. Le second rejoint la gare de Dorasan au nord-ouest. C'est celui-là que je vais prendre.

DMZ-train

DMZ-train2

Je vous laisse apprécier l’intérieur du train, avec ses cœurs au plafond, son plancher nénuphars et ses sièges aux motifs de moulins à vents. Ca fait très jardin d’enfants tout ça ! D’ailleurs il y avait une classe de collégiens qui faisait le voyage. Et je peux vous dire qu’une classe de petits coréens, c’est tout aussi remuant qu’une classe de petits français (même si au début, ils se tennaient à peu près bien !).

DMZ-train int1

DMZ-train int2

A noter la présence dans toute la rame d’écrans qui montrent la vue conducteur, comme sur certains joyfuls japonais.

DMZ-train int3

DMZ-train int4

A Imjingang, dernière gare avant la DMZ, tout le monde descend du train pour un contrôle des passeports. Puis on rembarque.

Imjingang

On passe des rangées de barbelés puis le « pont de la liberté » sur la rivière Imjin et on arrive à Dorasan, la gare frontière.

DMZ

Rivière Imjingang

↑ c'est une photo de photo !

Dorasan

Mais pas le temps de m'attarder en gare car je dois acheter un billet pour un tour en bus dans la DMZ pour la modique somme de 9000 Won (6,7 €), et le départ est immédiat. Au programme de ce tour :

  • Le parc de la paix de Dorasan,

Peace park

  • La boutique pour touristes avec un restaurant une cantine pour ceux qui voudraient déjeuner,
  • L’observatoire de Dora et sa vue panoramique sur la frontière et la Corée du Nord (dans la brume). Avec en fond sonore les messages de propagande diffusés par haut-parleurs !

Dora

Kaesong

Kijong-dong

  • Enfin la visite du « troisième tunnel d’infiltration », un tunnel creusé par les nord-coréens et découvert en 1978. Il a été depuis transformé en attraction touristique et bien entendu, le coté vers la Corée du Nord a été complètement bouché.

3eme Tunnel

3eme Tunnel 2

Pour ceux qui voudraient faire la visite de la DMZ, sachez qu’il existe des tours où l’on voit plus de choses comme la Joint Security Area, mais c’est bien plus cher et on ne prend pas le train.

Retour en gare de Dorasan où j’ai cette fois le temps de faire le tour des installations avant de reprendre le DMZ train et rentrer à Séoul.

Gare de Dorasan

Gare de Dorasan 2

La gare a été construite en 2002 en vue d’une réunification – au moins ferroviaire –entre les deux Corées. Et on a vu grand, avec 5 voies à quai, plus des voies de passage. Dans les faits, seuls quelques trains de marchandises ont franchis la frontière pour desservir la zone industrielle de Kaesong et on a arrêté l’expérience fin 2008.

Gare de Dorasan 3

Gare de Dorasan 4

Aujourd’hui, la gare n’est plus desservie que par le DMZ-train (avant 2014, il y avait pourtant quelques trains de banlieue qui venaient jusqu’ici). Et on regarde d’un air amusé les panneaux indiquant la direction de Pyongyang…

 Dorasan panneau

Je passe la fin de soirée à la N Seoul Tower, dont la vue au sommet sur Séoul vaut vraiment le coup.

N Seoul Tower

Séoul

Séoul2

A la semaine prochaine.