Je suis dans le Kansai depuis quelques heures à peine.
J'ai déjà fait un petite passage chez Hanshin, sans voir le train que je voulais (le série 5700) mais en ayant le 5500 (5501/02) dans sa toute nouvelle livrée, ce n'est déjà pas si mal.

J'ai fui vers Imazu pour faire la connexion avec la Hankyû Imazu line puis la Kobe line, direction Jûsô, le gros spot de la compagnie Hankyû. Vous savez bien, les trains tous marrons jusqu'à plus soif !!
Des trains pas bien emballant mais un système étourdissant, toutes les 10 minutes un arrivage massif de tokkyû depuis Umeda. Une minute après sont lancés les futsû. Rien que ça c'est le pied visuel. Alors m'y voilà une fois de plus, car ce n'est pas la première fois que je viens assister à ce fabuleux ballet marron glacé !

J'étais déjà venu filmer depuis un bout de quai, celui commun de la Kobe/Takarazuka lines. Il y a bien une barrière stipulant que l'on ne doit pas aller tout au bout du quai mais rester une dizaine de mètre avant mais ...
Bon vous avez compris l'esprit contrevenant du bonhomme, vous connaissez l'esprit, toujours plus loin, toujours plus vite.
J'y avais filmé pendant une bonne heure il y a 2-3 ans, j'y retourne donc.
J'installe le matos, vidéocaméra sur trépied et dès le premier arrivage de tokkyû je lance une séquence. Appareil photo en main je peux aussi faire des images fixes, comme ce série 1000, le plus récent de la compagnie ...

Golden_Trip_2017_090

Son design est plutôt sympa, bien foutu, il faut dire ce qui est. Pour la livrée ... on ne change pas une équipe qui gagne c'est ça le truc !?
Au moins la Hankyû a une identité visuelle, ça on ne peut le nier.

Une première séquence juste faite, une voix s'élève sur le quai d'en face. Un ekiin (chef de gare) me hèle de partir de là, je suis dans une zone interdite. Et merde !! Fallait que ça tombe cette fois-ci.
Je remballe tous le matos et je dégage.
Je dégage pas bien loin en fait, au milieu du quai c'est tout. Avec les usagers, au milieu du ballet infernal qui en cette fin d'après-midi commence à s'activer sérieusement. Et c'est là que je lance un de mes premiers 'Rail Live' de ce voyage. En gare de Jûsô avec les trains de la Hankyû.
Comme tous les 'Rail Live' c'est bien plus sympa à suivre ...en direct bien entendu, parce qu'en réchauffé c'est moins savoureux. C'est comme la bouffe au micro-ondes !
Vous pouvez toujours aller y voir, je ne vous empêche pas, c'était un bon moment, et il y a peu de moment sans que rien ne se passe, quoique bien plus que si je fais un bon gros montage vidéo en post-production.
En plus puisque j'ai les mains prises je ne peux rien faire d'autre, ni photo, ni vidéo avec ma 'grosse' caméra, alors je n'ai rien à vous montrer de plus. Ce n'est pas toujours une bonne idée de faire un Rail Live, j'en suis déjà un peu revenu. Je préfère faire de bonnes 'vraies' images et un travail de montage ensuite au retour.
Les premiers Live n'étaient pas très bons parce que je tenais le matériel à la main et donc ça bouge énormément, ce qui est assez pénible visuellement pour vous, et fatiguant pour moi à faire sur le moment.
Et je ne vous parle même pas du tout premier fait au Japon, en gare shinkansen de Tôkyô. Une bonne idée à la base, mais j'ai beaucoup trop bougé, je me suis déplacé sur le quai, je le tenais en permanence à la main et j'ai raconté n'importe quoi. Le stress ou l'excitation sûrement, je n'arrêtais pas d'appeler E1 le shinkansen E4 que j'avais devant mes yeux. Vraiment je ne sais pas ce qui m'a pris. Je préfère oublier, du grand n'importe quoi !