Je suis toujours en gare de Komeno à Nagoya. L'Urban Liner plus garé à quai finit par rentrer au dépôt.

Urban Liner plus

Quelques minutes plus tard, un train bleu et vert s'approche. Tiens, ce ne sont pas les couleurs habituelles des trains Kintetsu. Il s'avère être un Kintesu 2800 avec un pelliculage "Meishi" (un rapport avec les cartes de visites ?). C'est un local, il va s'arrêter en gare.

Kintetsu 2800 Meishi 1

Mais pas le temps de s'attarder car de l'autre coté, l'Iseshima Liner rouge revient de Nagoya. Les deux rames vont se croiser devant moi.

Iseshima Liner

Kintetsu 2800 Meishi 2

Le 2800 repart, laissant quelques passagers qui vont venir sur mon quai. Des otakus. Oh bon signe ça ! Car aujourd'hui est un jour férié au Japon, la fête du travail. Ce qui veut dire qu'il peut y avoir des circulations spéciales.

Vista EX

Le Shimakaze qui arrive à vide à Nagoya les intéresse à peine. Forcement, ils peuvent le voir tous les jours depuis quelques années maintenant.

Shimakaze 1

De l'autre coté un Urban Liner next revient de Nagoya pour aller au dépôt. J'avoue avoir un trou dans mon récit car je n'ai pas de photo de son arrivée à Nagoya. Pourtant je me rappelle que je l'ai attendu de pied ferme. Peut être que j'ai raté ma photo, ou bien qu'il y avait un train à quai qui m'a bouché la vue, je ne sais plus. En tout cas je l'ai enfin en photo, le Blue Ribbon 2003 ! (avec un shinkansen bien comme il faut !)

Urban liner next

Urban liner next 2

C'est bientôt l'heure du retour du Shimakaze. Le passage à niveau sonne, je me prépare. Sauf que c'est de l'autre coté que ça arrive !

Aozora II 1

Il s'agit de l'Aozora II (ciel bleu), un des joyful de Kintetsu. Une belle prise !

Aozora II 2

Mais pas le temps de souffler car le Shimakaze arrive. Ca croise !

Aozora + Shimakaze

Shimakaze 2

Voilà, j'ai ma photo du Shimakaze. Ca va être dur de faire mieux !

Un train local pour Nagoya est annoncé. J'hésite à rester pour attendre l'Aozora II, mais je vois mes otakus partir. Bon, je les suis !

A Kintetsu Nagoya, l'Aozora II est déjà parti. On a dû se croiser dans le tunnel qui même à la gare, mais je n'ai rien vu. Mais surprise, un autre joyful arrive, le Kagirohi (lumière étincelante). Rahh, j'aurai dû rester à Komeno ! Tant pis, je fais avec.

Kagirohi 1

Kagirohi 2

Kagirohi 3

Il ne m'aura manqué que le Kintetsu 20000 Raku et j'aurai eu tout les joyfuls de Kintetsu. Pour ce qui concerne les lignes à écartement standard en tout cas. Car Kintetsu exploite aussi quelques ligne à l'écartement japonais, et voici ce qu'on peut y voir depuis peu.

Les trains Kintetsu étaient un objectif principal de mon voyage. Mission accomplie avec brio !