Bonjour et bonne année à tous !

Si vous suivez les sites d'actualités consacrés au Japon, vous avez peut-être lu l'histoire de la gare de Kami-Shirataki, une petite gare du nord-est de Hokkaidô. Cela fait quelques temps que la JR Hokkaidô veut fermer la gare, faute de passagers, mais elle a changé d'avis quand elle s'est aperçu qu'une lycéenne empruntait l'unique train du matin pour aller à l'école et revenait par l'unique train du soir. Mais la jeune fille sera diplômée en mars prochain, ce qui scellera le sort de la gare.

Kami-Shirataki

Une belle histoire digne d'un film, mais il semblerait qu'elle soit romancée. En réalité la jeune fille prendrait le train avec plusieurs de ses camarades de classe à un autre arrêt du village de Shirataki (il y en a 4 !) et la décision de JR Hokkaidô de ne garder qu'une seule gare dans le village à partir de la fin mars n'a rien à voir avec la fin de son année scolaire. C'est juste que c'est également le changement d'année fiscale au Japon, et que la JR Hokkaidô doit faire des économies (ça coûte cher le Shinkansen...)

Mais du coup, ce m'a donné envie de vous parler des gares insolites au Japon. 

 

Koboro est une gare située à Hokkaidô sur la ligne Muroran. Sa particularité ? On ne peut y accéder qu'en train. Il y a bien un sentier, mais il ne conduit qu'à une crique au bord de la mer. Seuls les promeneurs fréquentent donc cette gare, qui est menacée de fermeture si j'en crois la page Wikipédia.

Koboro

Autre gare de bord de mer, Umi-Shibaura à Yokohama, sur la ligne Tsurumi. Rappelez-vous, j'y étais passé en 2013. Si vous n'êtes pas employé de l'usine Toshiba adjacente, vous ne pourrez pas sortir de l'enceinte de la gare, et vous n'avez plus qu'à attendre que le train qui vous a amené reparte... 

Umi-Shibaura

On change d'ambiance avec les gares construites au milieu d'un tunnel. La plus connue est Doai, sur la ligne Jôetsu. Si le quai en direction de Takasaki est à la surface, l'autre quai est à 70 m sous terre. On y accède par un long escalier de 486 marches. Cette particularité fait de cette gare un lieu apprécié des curieux.

Doai

Dans le même genre, Tsutsuishi sur ligne Nihonkai Hisui (auparavant ligne Hokuriku).

Tsutsuishi

Dans le tunnel du Seikan, entre Honshû et Hokkaidô, il y avait deux gares construites pour faciliter l'evacuation des passagers : Tappi-Kaitei et Yoshioka-Kaitei. On pouvait même les visiter, mais elles ont été utilisées pour les travaux du Shinkansen et ont été officiellement fermées en 2014.

Tappi-Kaitei

La gare de Hozukyô, sur la ligne San'in, a la particularité d'être construite sur un pont, lui-même coincé entre deux tunnels.

Hozukyo

Dans les gares insolites, il y a aussi les gares qui n'ouvent que quelques jours par an. Le Densha Otaku nous a déjà parlé de Tsushimanomiya à Shikoku. Il y en a d'autres comme Kairakuen à Mito, qui n'ouvre que pour la saison des pruniers en fleur.

Kairakuen

Enfin pour terminer, Kizukuri dans la préfecture d'Aomori. Des gares à l'architecture bizarre, ce n'est pas ce qui manque au Japon, mais avec un dogû géant sur la façade, il n'y en a qu'une !

108480962_o

à la prochaine,

Erebos