Puisque le début de mes aventures nordiques sont extrêmement humides et même toutes mouillées, je n'en peux plus, je m'enfuis.
Tours et St Pierre des Corps c'était la cata, et Orléans encore pire car il n'y a carrément aucun train à se mettre dans l'objectif.
Je change mon billet pour partir plus tôt que prévu vers Paris, mon point de chute du jour.
J'arrive à Austerlitz avec un Intercités, Austerlitz la nouvelle toute vilaine, pleine de travaux, de béton qui recouvre tout, bref elle perd son charme de vieille gare aux longs quais et trains d'un autre âge.
Je m'enfuis de là aussi.
Pas une image de faite, ça n'en vaut plus la peine.
Quelques métros plus loin et j'arrive en gare de Paris St Lazare.
Alors celle-là, c'est pas qu'elle ne me plaît pas, mais c'est qu'elle me résiste depuis des années.
Il est presque impossible d'y faire des images tranquille, c'est ça le problème.
Gare ultra-surveillée, des agents de la SUGE ou cheminots vous tombent dessus rapidement pour vous dire de dégager.

Mais voilà que ce mercredi 16 septembre, j'en avais plus que marre de cette journée de merde. Rien de bon n'était fait depuis le matin, à part 2-3 plans de tramways, mais bon ce n'est pas ce que je voulais.

Alors là, je me pose au bout d'un quai de St Lazare bien décidé à enfin faire ma dose de bons plans.
Au bout de ce long quai d'où partent les Grandes lignes vers la Normandie, avec la vue sur les BéBés ...

Paris & co


Je mets la caméra en route et j'enclenche 'rec.'.
Il est vers 17h30 le trafic est dense, je dirais même que ça brasse fort dans la tranchée de St Lazare. 
La multitude de voies et d'aiguillages chauffe, je suis tout de suite subjugué.
A tel point que je n'arrive pas à arrêter la première séquence que j'ai lancé. Elle fera 5 minutes!
Un plan séquence de 5 minutes!?! 
Je n'ai jamais fait ça moi.
D'habitude quand je filme je fais des séquences entre 10 et 45 secondes.
Ce soir-là à St Lazare, au bout d'un quai où personne ne viendra m'emmerder (ça aussi exploit!), je vais sortir une quainzaine de séquences entre 1 et 8 minutes!!!
8 minutes de film, sans pause, d'un coup.
La batterie s'est éssouflée avant moi, avant tout ce beau trafic. J'en avais une deuxième, heureusement.
Les séquences vidéos sont superbes, envoutantes, fortes.
Je suis sur un premier montage sur la gare St Lazare depuis quelques jours, ces séquences du trafic dans la tranchée + d'autres dans la gare rénovée, l'ambiance, les trains au départ, à l'arrivée, tout ce qu'il faut.
En photo ça rend beaucoup moins bien pour tout cela.
Je vous en propose quand même quelques unes ...

Paris & co

Paris & co

Paris & co

Paris & co

Paris & co

Ce dernier plan vaut son pesant de Kahuètes, 6 trains en mouvement, c'est déjà pas mal, non?!
Et de la variété s'il vous plaît, les vieilles Z6400 toujours là depuis les années 1970, si si elles sont aussi anciennes!, une toute fraîche NAT Z50000 qui vire tout, une BB 17000 dans l'ombre qui vit ses derniers moments, un petit bout de BB 27300 tout au fond et une Z26500 de Normandie, Haute ou Basse, de toute façon bientôt ça va changer.

Encore un peu ...

Paris & co

Paris & co

Paris & co

Paris & co

Et bien sûr le rayon de soleil final juste avant que je parte, c'est cadeau, c'est classique, c'est pour ma gueule, c'était une bonne journée!
Non, c'était hyper bon ce dernier shooting à St Lazare.
J'ai pu faire mes images, elles sont géniales et je suis bien content.
Après ça je rejoins Erebos (c'est vrai, le vrai l'unique en chair et en (Ereb(os!) pour une petite soirée au coin du feu (celui qui passe du vert au rouge par l'orange en bas de chez lui).