18h20. Tomobe eki, Jôban line.

L'heure d'arrivée prévue à Tomobe eki était 18h17 avec mon Resort Disco Express Yû.
Je descendais à Tomobe parce qu'ici passait la Mito line, celle que je devais prendre pour rejoindre Ôyama, et mon hôtel roumain.
J'avais noté qu'à 18h20 passait un train (en provenance de Mito eki) pour Ôyama.
C'était donc parfait, 3 minutes d'attente pas plus.

Mais ...

J'arrive à Tomobe à 18h20!?!

Aïe aïe aïe!!!
Je descends du train, je vois bien que le train de la Mito line est déjà là et qu'il s'apprête à repartir, juste sur l'autre quai.
Mais je veux faire un plan du Yû qui part, sinon je n'ai pas de séquences du train prises de l'extérieur en mouvement.
Je me projette au devant du Joyful pour faire une photo, celle qui finissait mon message d'hier ...

IMG_8442

Il ne s'arrête que quelques instants. Les gens qui attendent leur train sur le quai, ceux de la Jôban, voyant ce Joyful viennent et veulent eux aussi le photographier ou le filmer. Je sens bien l'excitation chez quelques jeunes.
Quand le Yû démarre, je lance une séquence vidéo.

Yû

Alors que je fais cela sur l'autre quai le shashô siffle pour donner le signal du départ sur la Mito line. Les portes se ferment.
Je perçois tout cela dans mon dos alors que je suis mon Yû des yeux numériques.

Yû1

Les deux trains, dans deux directions opposées, s'éloignent.

Et moi je reste tout à coup comme un con sur le quai.

Je vois un JR E501 partir au loin.

Le prochain?
- 18h58.
C'est pas la mort mais bon j'aurais aimé rentrer rapidement à Ôyama sans avoir à traîner là sans rien faire.

J'ai attendu mes 38 minutes sur un banc. Je suis allé m'acheter un truc à grignotter, à boire.
J'ai regardé passer les JR E531, E501 de la Mito line en sens inverse. Les express E657. Je faisais des plans mais le coeur n'y était plus.
Heureusement un couple d'ados égaya mon attente. Le garçon semblait en période de montée de sève (le printemps, normal) et n'en pouvait plus de tripoter la fille, qui hésitait entre, je veux bien et je résiste.
Ah l'amour! les sentiments, les pulsions incontrôlables aussi!

Ensuite il n'y a plus grand chose à dire, mon train de 18h58 est arrivé. J'étais avec tous les étudiants qui rentraient chez eux. Je n'avais pas de place assise durant la première partie du trajet, puis au fil des gares desservies je pouvais m'asseoir. Il faisait nuit donc pas d'image à faire. J'étais fatigué, je m'endormais. A mon hôtel roumain, même régime.

Je vous laisse avec la vidéo qui résume mon aventure à bord du 'Happy birthday toYû' ...