Alors que CanalBlog ne veut plus m'enregistrer aucun nouveau bandeau blog, pourtant si bien fait par Zuki, je continue le récit des mes aventures à bord du Petit Train Jaune, 3ème partie. C'est re-parti ...

10h01. Le Train Jaune arrive en gare de Font-Romeu. Il n'a plus 'que' 5 minutes de retard! L'habile conducteur a réussi à ratrapper un peu de temps. Je ne sais pas comment car avec une vitesse moyenne de 28 km/h m'a-t-il dit, ce n'est pas simple. Mais s'il fait une 'pointe' à 40 km/h ça arrache tout! ..surtout des morceaux de troisième rail ah ah!

Ti train jaune 095

A Font-Romeu, une foule compacte nous attend. Tout est plus simple ici car les gens ont un billet et ils n'ont plus qu'à s'installer. Ça court et se bouscule pour aller se griller dans les barquettes de viande. Un peu de sauce et le barbecue est prêt à Villefranche!

Après plusieurs minutes d'arrêt le temps de faire monter tout ce monde, le train repart.

Ti train jaune 098

Notre voiture, celle tout à l'avant n'est toujours pas remplie, elle. Je ne sais pourquoi?!
Peut-être parce que j'en bloque l'accès à chaque arrêt?!! Allez savoir ...
(Nan j'déconne!)

En tout cas le plan sur les belles selleries 'cuir' marron au soleil me plaît bien.

Mais je n'oublie pas les plans sur les somptueux paysages de la Cerdagne. 

Ti train jaune 101

Nous allons bientôt arriver à la gare la plus haute de France, Bolquère-Eyne. Cette petite église en est le signe.

Nous montons encore.
Allez Petit Train Jaune, courage!
Il ne donne pas l'impression de peiner, je trouve que la puissance est bonne.
Bien entendu ce n'est pas un foudre de guerre, mais ça avance, régulièrement, tranquillement.
On est pas préssé, on est en vacances.

Ti train jaune 102

Ti train jaune 103

Notre train arrive en gare de Bolquère-Eyne, la plus haute de France, 1593m patati patata. Ça c'est classique!
Ce qui est beaucoup moins classique c'est ce que je vais vous raconter maintenant:

Un vrai morceau d'angoisse façon SNCF. Anthologique!

Comme vous le voyez sur le plan ci-dessus ↑, à notre arrivée en gare de Bolquère-Eyne, le quai est bondé. Un monde fou!
Premier problème: cette gare n'est plus en service, donc le contrôleur va devoir faire payer chaque voyageur en créant autant de billets!
Lorsqu'il a vu tous ces gens je l'ai vu virer du (petit train)jaune au violet-rouge débordé.
Deuxième problème: les gens n'attendent même pas que le contrôleur viennent jusqu'à eux et monte tout de suite dans le train, un peu partout dans chaque voiture. La nôtre par exemple, qui était presque vide, a été prise d'assaut!

Ti train jaune 105


Le contrôleur a tenté un instant de gérer les choses, de faire son travail, mais très vite (quoique après plus de 10 minutes d'arrêt!! + le retard accumulé) la moutarde (du petit train) jaune lui est monté au pif et Paf! Il a commencé a gueuler. "Que tous ceux qui viennent de monter à bord du train jaune sans billet descendent! C'est complet!"
...?
Notre voiture est presque vide?!?
"- Des voyageurs ont réservé à partir de Mont-Louis La Cabanasse (la gare suivante), il faut leur laisser des places!"

Et voilà comment une bonne quarantaine de personnes est restée sur le carreau de Bolquère-Eyne, avec une dose de rage au maximum, et des tas d'incompréhensions en voyant notre voiture presque vide partir sous leurs yeux. Je n'osais pas rire, nous nous faisions tout petit.

Le coup des places réservées je n'y croyais pas. Je me disais que le contrôleur n'avait juste pas envie de s'emm....der à créer tous ces billets. Puis une autre raison invoquée était que le train était déjà en retard, que tout cela allait lui prendre un temps fou. Les trains devant se croiser en gare, nous allions mettre en retard tout les autres.

Ti train jaune 110

Bref, sous les injonction et injures en français, espagnol et anglais, nous sommes repartis.

Je n'aurais pas aimé être à la place de ces gens qui sont restés à quai, ça c'est sûr!

Moralité: pour prendre le petit train jaune, ayez toujours votre billet à l'avance!

Ti train jaune 109

Suite demain ...