A Nagasaki il y a un 'Chinatown', tout petit mais très dynamique.
Sa création est relative à l'ouverture du Japon aux étrangers au XVIIème siècle.
Et là se trouve un très beau temple chinois. Sa création remonte à 1629, c'est le plus ancien temple chinois de l'archipel!

Japon_2009_033

Fondé par la secte chinoise du bouddhisme zen Obaku le Sôfuku-ji est un joyau de l'art chinois de l'époque dont très peu de monuments subsistent aujourd'hui.

Le style de ce temple, assez différent de tout ce que l'on peut voir partout ailleurs au Japon, se démarque dès la porte d'accès de style chinois traditionnel bien que construite ultérieurement par un japonais en 1849 sous les ordres de moines chinois!

Japon_2009_034 

Japon_2009_035

Gros plan sur une tête de lion en bronze sculpté mais ayant perdue sa poignée!

Passé la première porte, on aperçoit en haut de marches la deuxième porte, superbe témoignage de l'époque Ming, construite en 1644 par des moines chinois qui importèrent tous les matériaux pour l'édifier.
Elle est classée trésor national. 
Elle reproduirait selon une légende celle du paradis sous-marin chinois! 

Japon_2009_036

De très belles calligraphies dorées s'offrent à vos yeux. C'est le point fort de ce temple, pour lequel des artistes chinois ont donné toute l'étendue de leur talent.

Japon_2009_038

A flanc de colline, la montée est rude, mais le paysage sur la ville devient vite très beau.
Derrière on domine déjà la première porte d'accès ...

Japon_2009_037 

La deuxième porte est une merveille de détails, peints, sculptés, gravés ...

Japon_2009_041

Un 'Batman' en cours de transformation est là ↑

L'intérieur du temple est très agréable, très calme, même si ça et là on sent que le temps a rudoyé l'édifice, il demeure en excellent état.
Le Sôfuku-ji célèbre, entre autres divinités, la patronne des marins: Masa. Ainsi, à chaque fois que ces derniers relâchaient à Nagasaki, ils transportaient la statue de Masa de leur jonque dans ce temple pour qu'elle se 'recharge' en énergie positive jusqu'au prochain départ.

Les calligraphies sont en tout cas toutes superbes! 

Japon_2009_039

Japon_2009_040

Tout au fond, à l'intérieur de la salle du trésor se cachent les dieux et les grands Buddha 'Nyorai' (en chinois: Rulai)
Parmi les Bouddha ayant droit à ce titre, citons les Go-chi Nyorai (cinq Bouddha de sagesse), le Bouddha Shâkyamuni et Dainichi Nyorai, le Bouddha solaire, divinité centrale du panthéon ésotérique. 

La marmite géante (pas de photo, désolé) qui trône mystérieusement dans l'enceinte fut utilisée pour cuire du gruau destiné à nourrir chaque jour 3000 personnes, au cours de l'une des grandes famines en 1682.