Je vous le disais dans mon message d'hier, une locomotive à vapeur est perdue au milieu du dépôt de Bordeaux St Jean.
C'est la 141-TD-740 appartenant à l'association du 'Chemin de Fer Touristique du Périgord Limousin', plus souvent à l'abri dans un petit dépôt vers Limoges qu'ici à Bordeaux.
Cette locomotive à vapeur de 1932 a servi pour un voyage exceptionnel jusqu'à Soulac/mer, à la mode 1900, début juin.
J'en avais fait des images à ce moment là...

IMG_1257

Je la croyais retournée dans ses terres Limousines depuis longtemps.
Mais un élément me titillait quand même! Les voitures voyageurs d'époque, années 30, qu'elle tirait, étaient restées sur une voie de garage entre le dépôt et la gare St Jean! Inhabituel!

IMG_1998

IMG_1248

Image noir et blanc pour faire plus 'époque' de ces deux voitures voyageurs métalliques de 3ème classe, qui faisaient partie des 'trains express' à arrêts fréquents de la Compagnie du Nord ou elles ont commencées de vivre dès 1935.

Je pensais que ces voitures allaient être acheminées ultérieurement sur Limoges. Mais non, tout le convoi rapartira ensemble, avec la 141 dès que'elle sera à nouveau en état de circuler!
Pour l'instant, cette locomotive à vapeur est en attente au dépôt, bien cachée au milieu des copines, toutes bien plus jeunes qu'elle!

IMG_2006

IMG_2014

Puisqu'il m'est donné l'occasion de m'attarder sur cette locomotive à vapeur, je vais vous en raconter son histoire, parcourir le roman de sa vie, faire sa biographie...

Cette 141-TD-740 fut construite en 1932 par la 'Société de Construction Mécanique de Denain' pour la 'Compagnie des Chemin de Fer de l'Est. Elle fut tout de suite employée à la desserte au départ de Paris-Est des banlieues de Meaux, Châteaux-Thierry et Longueville, des petites bourgades tranquille à l'époque!

IMG_2038

IMG_2007

L'ancien logo 'SNCF' des années 50 apposé au bas de la loco.

En 1955, après l'avancée de l'électrification des lignes  de banlieues, elle est mutée au dépôt de Batignolles de la région Ouest où elle assure, au départ de la gare Saint-Lazare, la traction des trains de banlieues Talbot ou à des rames à deux étages vers Mantes-la-Jolie et Conflans saint Honorine.
Elle est munie du système de réversibilité qui permettait aux trains de circuler dans les deux sens sans disposer la locomotive en tête.

IMG_2011

En septembre 1966, elle ne circule plus que sur la ligne de Conflans et est remisée au dépôt de Mantes.
Puis, ce qui devait arriver arriva! En 1967, cesse tout service à vapeur au départ de St Lazare et elle est réformée en ayant parcouru quand même 971 430 kilomètres!

Train___vapeur__Soulac_071

Si elle est radiée des effectifs de la SNCF en août 1968, elle n'est cependant pas envoyée à la ferraille comme toutes les autres locomotives à vapeur en ce temps là.
Au contraire, pour ses bons et loyaux service elle est choisie pour figurer au musée du chemin de fer de Mulhouse.
Elle sera garée au dépôt d'Angers, puis à Thouars. Le temps passe. Les choses n'évoluent pas dans le bon sens, et la corrosion la dégrade de plus en plus!
En 1982(!), jugée irrécupérable (bien la SNCF!!), la SNCF la vend à l'association des Chemins de Fer Touristique du Périgord Limousin.
Acheminée dans un état lamentable dans un dépôt de l'association, elle sera rénovée, retrouvera toute sa spendeur passée et remise en état de marche après plus de 15 ans d'inactivité!

Train___vapeur__Soulac_087

Train___vapeur__Soulac_081

Train___vapeur__Soulac_090
Les 4 dernières images sont tirées du 'Bordeaux-Soulac 1900' de juin 2004.

Depuis sa rénovation par l'association en 1982, cette 141-TD-740 est classée Monument Historique au titre de la préservation du patrimoine industriel. Quelle histoire!
Elle a depuis parcouru près de 65 000 kilomètres en tête du train touristique!

141_vapeur