Densha Otaku 365 

17 novembre 2018

Komachi dans le kôyô

J'ai quitté Akita.
Par le 'Komachi' le shinkansen local, qui trace sa route chaque jour entre Akita et Tôkyô, en passant par Morioka et Sendai.

En filant sur la Tazawako line, ligne entre Ômagari et Morioka, empruntée par le shinkansen et par quelques trains locaux, les paysages étaient magnifiques, le kôyô à son plus beau point était là, défilant sous mes yeux ...

IMG_0931IMG_2233

J'avais envie de m'arrêter à chaque endroit pour poser mes objectifs et sortir des belles images. 
Mais c'était trop tard ! je partais. 
Pourtant j'avais bien repéré quelques spots, difficile d'accès car trop loin d'une gare. 

Et puis surtout je pensais à une image, extraite d'un ancien calendrier de la JR, qui est toujours au mur dans la chambre de ma fille. Elle adore le shinkansen Komachi, et je lui avais mis cette photo du Komachi dans un beau paysage d'automne ...

IMG_0313

Je viens de prendre ce poster en photo pour vous le poster. Vraiment je l'avais en tête tout le temps en me disans que le photographe devait s'être posté par là. Quand je passais sur un pont au-dessus d'une rivière, d'une vallée, je me disais "c'est là !"

Mais je partais ...

Arrivée vers Morioka, les plaines rizicoles dominaient le paysage, fin du beau kôyô de la photo. 
Je me rassis et profitais longuement du voyage jusqu'à Tôk...
Non, pas jusque là.

Je pensais que le temps était à la pluie comme annoncé depuis plusieurs jours par la météo. Il n'en était rien, au contraire, un beau soleil brillait.

Alors le plan A revenait à l'ordre du jour. Fini les plans B, C, D...

Je descends à Ômiya. et je vais me faire une mini-séance shooting en gare JR avant de filer vers un autre ailleurs ...

Posté par Otaku à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 novembre 2018

Lady Oscar chez Hankyû

C’est sûr, la compagnie Hankyû ne fait pas beaucoup dans la fantaisie. Mais pour une fois, elle a décidé d’égayer un peu ses impeccables trains marrons, histoire d’attirer le touriste. La compagnie a notamment fait appel à Riyoko Ikeda que l’on connait chez nous pour son manga Lady Oscar (Versaille no Bara – La Rose de Versailles de son titre original). Bon son style très kitsch ne sera pas du goût de tout le monde, mais c’est marrant de se dire que Marie-Antoinette se baladera sur une rame Hankyû !

Hankyu_Versaille no bara

Sinon, on aura une rame montrant les différents lieux desservis par le réseau Hankyû. Elle est l’œuvre de Yūsuke Nakamura que je connais pour ses pochettes d’album du groupe Asian Kung-Fu Generation.

Hankyu_Yusuke Nakamura

Enfin une dernière rame est décorée par l’illustratrice Moe Nagata sur le thème des 4 saisons.

Hankyu_Automne

Les 3 rames circuleront jusqu’en octobre 2019.

Plus de détails ici

Posté par ErebosSan à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2018

De bons trains à JR Akita eki - II

Je suis toujours en gare de JR Akita, et j'ai une bonne heure pour y voir le plus de trains possible avant d'en repartir. Je préfère avoir de la qualité que de la quantité. En même temps, Akita, ce n'est pas Shinagawa, le trafic n'est pas si dense que ça.

Le hall de la gare d'Akita avec toutes ces lanternes qui rappellent celles du matsuri d'été ...

DSC07572

J'ai eu mon 'Shirakami Buna' en livrée forêt verte en introduction, c'est déjà très bien. Le prochain objectif c'est ce qui va arriver de la Oga line. Mais avant que ça arrive sur les coups de 8h55, c'est une mise en place qui m'enchante, là aussi pile poil ce que je voulais, le tout nouveau train hybride de la JR pour les petites lignes rurales, le EV-E800系 'ACCUM'. Train unique composé de 2 voitures, il est équipé de batteries au lithium qui se recherge en gare à l'aide de pantographe, que vous voyez là 'en action', pour ensuite redonner l'énergie lors du trajet sur le Oga line, ligne non-électrifiée.

DSC07575DSC07577DSC07578

Le JR EV-E800系 a une voiture rouge et une bleue. Le design est plutôt pas mal, ça tranche à côté des 701系 qui sont les 'maîtres' de la zone depuis des années. 

DSC07583DSC07580

Un petit plan 'Densha in the mirror' ça faisait longtemps, et cela ne fait pas de mal ! surtout avec un bon train de ce genre.

L'intérieur n'a rien de révolutionnaire, c'est du classique 'à la japonaise', de longues banquettes face à face. Des écrans dans les deux voitures donnent des indications sur le système hybride, le mode de chargement ou d'utilisation de l'énergie.

Ce train a comme base le 817系 de la JR Kyûshû, qui donne aussi le BEC 819系 'DENCHA' au système identique. Nous verrons cela plus tard, he he !

DSC07581

Alors que je n'avais d'yeux que pour l'ACCUM, un vieux キハ40/47形 arrivait à son terminus en gare d'Akita. 
J'avais donc le train historique de la Oga line, et la nouvelle génération. On ne peut faire plus extrême.

DSC07593

DSC07585

Puis l'heure arriva du départ pour le EV-E800系 'ACCUM' que je captais en vidéo et en photos.

DSC07586DSC07592

Il ne me restait plus beaucoup de temps avant de partir à mon tour, mon shinkansen Komachi était déjà à quai. J'y allais donc.
Et c'est sur le quai shinkansen que je voyais pour finir deux trains assez intéressants. Un JR 701-5000 sur le même qui shinkansen, de façon assez bizarre d'ailleurs. Ce 701-5000 a un design un peu différent du 'grand frère' 701系 et opère surtout entre Morioka et Ômagari. On le voit, il peut 'pousser' jusqu'à Akita.

Puis tout au fond, il y a un ex-Shirakami 'Aoike' devenu je ne sais trop quoi ?! Un genre de 'Joyful' pour voyage scolaire ou de groupe séniors.

DSC07595

Mon beau 'Komachi' !
Ah putain qu'il est beau !! je ne m'en lasserai jamais, une merveille. Et je vais voyager pendant plus de 4h sur un siège jaune paille, très bien. J'aime ça.

IMG_0787

Posté par Otaku à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2018

De bons trains à JR Akita eki - I

Une nouvelle journée s'abbat sur le Japon d'automne.
Je suis en gare d'Omagari, de bon matin, 7h10 je prends un 'local train' pour aller jusqu'à Akita, 50mn de trajet quand même.

Une première 'vraie' journée d'otaku s'offre à moi, avec un premier shooting en gare d'Akita. Ensuite je vais me taper plus de 4h de shinkansen pour un retour dans le Kantô.

A la base j'avais prévu un shooting près de la gare de Mineyoshikawa, pour me faire les shinkansen E6系 avec un fond de kôyô, mais les belles couleurs n'y sont pas encore, puis le temps est même à la pluie, alors je passe au plan B, la gare d'Akita.

J'ai repéré rapidement la veille sur le net des trains qui pourrait m'intéresser, comme le dernier Shirakami hybride JR HB-E300系 qui manque à ma collection, le 'Buna' avec sa déco de forêt verte, et surtout le nouveau train hybride lui-aussi EV-E800系 qui gravite sur la Oga line. Il y a bien l'un des 'Inaho' en livrée unie tout rose, ou tout bleu, mais le premier départ n'est qu'à 10h39, et je quitterai Akita par le Komachi de 9h12. C'est râpé !

Quelques minutes après avoir posé les pieds sur les quais de la gare JR Akita, se met en place le Shirakami de 8h20 pour Aomori, et c'est pile celui que je voulais. Impeccable !

DSC07547

J'en fais un plan tout vilain car il est à moitié sous la gare. Je change de quai pour aller à sa rencontre et visiter son intérieur, qui vaut le coup ...

DSC07549DSC07551

La déco avec "l'arbre en bois" me rappelle illico l'intérieur du TRAIN SUITE "Shikishima" ...

Jap'Summer 2017 299Iphone 7 images 263

DSC07553

Sur les petits panneaux du quai, vous pouvez voir les 3 différentes sortes de 'Shirakami', les deux hybrides avec le bleu 'Aoike' et le KiHa 48 'Kumagera', celui que j'ai pris une fois pour me faire toute la Gonô line jusqu'à Aomori en 5h de trajet. Long mais magnifique.

DSC07554

Puis je suis allé attendre son départ un peu plus loin, avec en arrière-plan un 'Tsugaru' qui lui partirait quelques minutes après. Il rejoint aussi Aomori mais par un trajet plus rapide.

DSC07559DSC07561

La livrée du Shirakami est belle bien que son design général ne soit pas très emballant. Le fait qu'il soit de système hybride est plus intéressant. 

Je voulais tellement le voir en février dernier vers Aomori, mais les fortes chutes de neige avait carrément annulé ses services. 
Par surprise, dans l'après-midi, un Shirakami était quand même passé, c'était l'Aoike ...

IMG_1025

Posté par Otaku à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2018

Japan Red

"Japan Red" c'est le slogan pour 'vendre' le Shinkansen E6系 Komachi depuis 2013.
J'aurais aimé faire de bons plans du 'red' au milieu des couleurs de l'automne, mais ce ne fut pas possible. Pourtant j'avais repéré un spot vers Mineyoshikawa eki.

Mais je l'ai quand même bien vu et pris le 'red'.

Il y eu cette fois, très particulière, où depuis le bus qui revenait de la vallée, nous nous arrêtions à un passage à niveau. Oulà que cela m'intéresse, je dégaine direct. J'attends, et c'est le grand fast red qui déboule, clic clac ...

DSC07491

Plus tard, c'est en gare de Kakunodate que le revoilà. Nous le prenons pour revenir vers Omagari, fin de la journée. Il fait tout noir déjà, ses feux brillent au loin, il arrive ...

DSC07533

Après ce mini-trajet, c'est en gare d'Omagari que je trouve les plans intéressants alors que deux spécimens de 'red' s'y croisent ...

DSC07537DSC07538

Le lendemain, après une bonne nuit je ferai un tour en gare d'Akita pour y voir les densha du bled, ceux que j'aime bien.
Je n'irai pas en shinkansen car il est trop tôt, avant 9h il n'y en a pas encore, bien que le premier départ se fasse depuis Sendai.

Posté par Otaku à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 novembre 2018

Kakunodate d'automne & de printemps

Nous allons finir notre périple introductif à ce voyage d'automne par la très jolie cité de Kakunodate. C'est le plein centre-nord du Tôhoku.

Je suis déjà venu à Kakunodate au printemps 2013, pour y voir les fameux cerisiers en fleurs. Le froid avait retardé la floraison qui n'était pas à 50%. Et là, la chaleur persistante de l'été avait retardé le kôyô dont il manquait un bon 30% !! Décidément, jamais à la bonne heure. Mais comment faire autrement quand on voyage et que les dates sont posées depuis longtemps. Remarquez, il n'était pas prévu de passer par ici, c'est en bonus et c'est déjà bien de voir tout cela.

La particularité des cerisiers de Kakunodate est qu'ils sont très grands avec de longues branches retombantes. Ils sont situés dans l'ancien quartier des maisons de samouraïs.

J'ai pu faire des plans aux mêmes endroits cet automne qu'au printemps 2013 ...

DSC07495Golden Trip 013 515

DSC07499Golden Trip 013 512-2

Autant vous dire qu'il y avait bien plus de monde au printemps car ils sont très célèbres les grands cerisiers à port retombant de Kakunodate. 
En octobre, nous étions bien plus tranquille.

Et des petits 'momiji' tournant au rouge, c'est pas hyper traditionnel, ça ? Tout autant que les 'sakura' du printemps !

DSC07505

Golden Trip 013 507DSC07520 (2)DSC07510

DSC07512

DSC07517

J'aime bien ce mini-pin qui pousse sur le tronc-mère. Ce n'est pas du tout 'kôyô' mais je m'en fiche, je trouve cela joli, je le prends.

Et là, le chien qui s'enfuit sur la gauche de l'image ajoute quelque chose que j'aime bien aussi. Je voulais l'ajouter dans le cadre de mon image au bord de ces ruisseaux canalisés, mais le maître a vivement tiré sur la laisse pour le faire avancer, j'ai juste eu le temps de l'avoir de cette manière, et finalement ça rend bien. Son mouvement contrebalance bien avec le calme de l'eau.

DSC07522

Et parfois un détail gâche tout, comme cette parabole accrochée au mur de cette belle habitation alors que les derniers rayons de soleil arrosent Kakunodate.

DSC07527DSC07528

Au centre de la ville, les jeunes sportifs du soir entament leur course. Là aussi, j'ai juste eu le temps de déclencher pour capter leur mouvement.

Nous avons fini dans un petit café. Le propriétaire ouvrait lorsque nous nous demandions si c'était ouvert. Il nous ouvrait donc et dès lors nous ne pouvions refuser d'entrer.
A peine dedans, nous nous demandions si nous étions dans un café ou simplement chez quelqu'un ?
Il y avait dans ce lieu un drôle de mélange des genres. Quelques tables et chaises, oui, une sorte de comptoir mais surtout un énorme bazar genre brocante, ou magasin de bibelots.

IMG_0919

Une mamie, sûrement la mère du patron, s'installait illico devant une machine à coudre posée directement sur le comptoir et s'affairait. Euh... on dérange peut-être ?

Non, ah ok, on peut boire quelque chose ? 

Alors, un milk tea, mon péché mignon au Japon, je ne bois que ça tous les jours.

Voyez vous tous les sacs ↑ qui pendent contre la fenêtre ? J'ai été très attiré par eux; ils étaient magnifiques. J'avais envie de tous les acheter. J'ai demandé les prix car je n'en voyais aucun. Ils n'étaient pas à vendre ?... C'était le "passe-temps" du patron, fabriquer des sacs, des pochettes, des sacs à dos, les utiliser un temps puis les accumuler là. ... et ils étaient super bien fait, avec de bons tissus solides et des éléments de cuir, des détails graphiques ajoutés, customisé.

J'ai craqué, j'ai pris une pochette que je trouvais trop belle, j'ai posé un billet de 5000yens à côté. Ma femme m'a lancé un regard noir. Cela ne se fait pas, le monsieur a dit qu'il n'était pas à vendre. 
Il a analysé la situation, a demandé si réellement j'étais intéressé et finalement l'a laché pour 3000yens.
Un petit sac unique, qui en plus a une vraie histoire. J'adore.
Je l'ai 'customisé' à mon tour, saurez-vous déceler ma 'patte 'd'otaku ?

IMG_7071

IMG_8987

Il y avait son vélo qui trainait dans le café salon. Il nous a parlé du 'Tour de France' et de ses périples à travers le Japon et un tour d'Europe à vélo avec des amis il y a une dizaine d'années. 

Un homme passionné et passionnant. Une belle rencontre.

Posté par Otaku à 16:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 novembre 2018

Dans les eaux de la gorge

Poursuivons notre balade automnale dans le Tôhoku, dans la préfecture d'Akita. 
Cette fois nous sommes vers Kakunodate, et avant d'aller flâner dans les rues de cette charmante petite cité, faisons un détour par la vallée de Dakigaeri et ses gorges car à l'office du tourisme de Kakunodate on nous proposait un mini-tour opérator par là-bas. 

Il ne fallait pas nous le proposer deux fois, avec en produit d'appel des images d'un kôyô à son plus beau point.
A notre arrivée, en effet la forêt était belle au loin. Il fallait emprunter le pont rouge et prendre un chemin qui s'enfoncait au loin dans la vallée.

DSC07449DSC07450

Malheureusement pour la beauté des images, à part les premiers plans à la descente du bus, les nuages arrivèrent pour masquer le soleil. Du coup, les couleurs du kôyô, qui n'étaient pas tout à fait à leur apogée, il manquait 30%, furent plus tristes.

DSC07452DSC07459

Alors plutôt que je faire des plans larges ou panoramiques, j'optais pour des vues en plongées sur la rivière aux eaux bleu-vert dans les gorges.

DSC07464

DSC07468DSC07471

Une très belle balade, très bucolique sur ce chemin à flanc de montagne, avec parfois des passages creusés dans la roche. 

Tout cela pour finir sur une belle cascade ...

DSC07476DSC07478

Pour une fois voilà une introduction à un voyage très nature !
Si vous aimez cela, vous en avez pris plein les yeux, de la même façon que je l'ai vécu. La suite, lorsque je retournerai sur Tôkyô redeviendra exclusivement ferroviaire, de l'otakisme pur.
Mais il nous reste une balade à faire dans la cité de Kakunodate.

DSC07485

Posté par Otaku à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2018

Le train caméléon

Au Japon (mais pas que), on aime redonner aux trains leur livrée d'antant, surtout lorsque l'heure de la retraite sonne. Et parfois, on applique même une livrée historique à un matériel qui ne l'a jamais portée. C'est ce que vient de faire la JR East en peignant un E653 comme à l'époque de la JNR, en beige et carmin. Nous voilà revenus au temps des Bonetto !

E653 JNR

Il faut dire que le E653 en a vu de toutes les couleurs. Au début de sa carrière en 1997, quatre rames de quatre couleurs différentes effectuent des services Fresh Hitachi sur la ligne Jôban : vert "green lake", rouge "scarlet blossom",  jaune "yellow jonquille" et bleu "blue ocean".

E653 Fresh Hitachi

L'année suivante, quatre rames aux même couleurs sont livrées, plus quatre autres plus courtes à la livrée orange "persimmon".

E653 Fresh Hitachi Orange

Mais voilà, le E657 débarque en 2012 et nos E653 sont priés d'aller voir ailleurs, du coté de Niigata.

Les rames longues sont affectées aux services Inhao et reçoivent pour l'ocasion une livrée seyante évoquant le soleil se couchant sur la mer du Japon.

E653 Inaho

Quant aux rames courtes, elles sont reversées aux services Shirayuki avec une livrée blanc-rouge-bleu.

E653 Shirayuki

Fin 2017, la JR East a dû trouver que 8 rames en livrée Inaho c'était trop ennuyeux, alors elle a repeint une rame toute en bleu, et une autre en rose. Parce que voilà !

E653

Et donc en ce mois de novembre, une rame aux couleurs JNR sort des ateliers. Si elle fait encore des services Inaho, elle retournera sur la ligne Jôban en mars prochain pour y faire des trains spéciaux. Encore un truc à aller voir !

E653 JNR 2

Source : Compte Twitter de Believe

Posté par ErebosSan à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 novembre 2018

Local & Shinkansen

DSC07431

Après mes images auprès de mes inawara, je vais sur le quai de la petite gare de Shimo-Yuzawa pour y attendre le train en provenance de Yuzawa (la gare suivante) dans lequel je retrouve ma famille. Mon plan était bien huilé.

L'arrivée du 'local train' va me permettre de sortir de belles images avec le paysage automnal.

DSC07432

DSC07436

Le trajet nous ramène au point de départ de la veille, Omagari. Petite ville où il n'y a pas grand chose à faire, seulement connue pour son grand feu d'artifices de fin d'été, dont les affiches sont encore partout. En gros, la ville vit 2 jours fin août.
Sinon , la gare est sympa, car elle est sur le passage de l'Akita Shinkansen, et c'est même ici qu'il fait un 'switch-back' et ça c'est très rare pour un shinkansen. Les voyageurs qui partent d'Akita ont le dos tourné à la marche, hérésie au Japon !!! Ce n'est qu'à partir d'Omagari, qu'enfin tout rentre dans l'ordre.
J'ai pu faire une très bonne séquence vidéo de notre shinkansen arrivant pleine face ...

shink Komashink koma2

Nous avons notre hôtel à Omagari pour le soir, mais pour l'instant, nous ne sommes qu'à la mi-journée, alors le programme de visite touristique va continuer. Le kôyô est si beau que l'on en veut encore.
On prend le shinkansen Komachi ou Akita Shinkansen ou E6系 c'est pareil, direction Kakunodate, un saut de puce de 10 minutes en direction de Morioka.

DSC07441

DSC07443

 'Akita Komachi' c'est très connu, c'est le nom du shinkansen dans lequel je suis, mais c'est surtout pour les japonais une excellente variété de riz, d'où cette représentation à bord du train, sur les portes des compartiments, et sûrement cette couleur jaune paille des sièges correspondant aux épis bien mûrs.

Nous voilà en gare de Kakunodate, le 'Komachi' part vers Tôkyô ...

DSC07444

Posté par Otaku à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2018

Le densha des inawara

Je suis redescendu de ma montagne volcanique. En entier, en famille, en beauté !

Et là le virus des densha a repris illico.

J'explique le 'truc'.
J'avais repéré à l'aller, des inawara (le système traditionnel de séchage du riz directement dans la rizière après la récolte) tout près de la gare de Shimo-Yuzawa. Nous arrivons en gare de Yuzawa. Je saute dans un taxi, ne mangeant pas un bon soba avec ma famille (qui m'en veut c'est sûr mais ne dit rien), pour aller à la gare de Shimo-Yuzawa, où je sais qu'un seul train va arriver en sens inverse, ce qui me donne une chance de faire des images de ces inawara avec un train. J'y arrive grâce à un taxi que j'ai bien stressé pour qu'il arrive à temps, car je dois encore trouver le chemin dans les champs pour arriver sur zone. J'ai tout juste le temps d'installer le matériel, caméra sur trépied et APN en main, que le train se pointe en gare.

Il faut être efficace et bon tout de suite, allez Densha au boulot, c'est ta toute première mission importante de ce voyage ...

DSC07408DSC07411

Je tiens la des images dont je rêve depuis des années. Vous ne vous rendez peut-être pas compte mais vraiment j'ai en tête ce genre d'images depuis près de 10 ans ! 
Et là, tout à coup, de pouvoir les réaliser, dans de bonnes conditions, c'est comme une libération fabuleuse. 

Je tiens la quintessence (qui ne fait qu'augmenter elle aussi !) de l'image ferroviaire japonaise traditionnelle comme j'en rêvais. Et ce n'est pas rien.
Surtout que ces inawara sont très difficiles à trouver de nos jours car ne se pratiquant presque plus. Le machinisme, ici comme ailleurs, a tout emporté, et il est bien compréhensible que les agriculteurs ne veulent plus s'emmerder avec ces pratiques d'un autre temps. 
Pourtant déjà, en descendant de ma mmontagne avec le bus local, je voyais un couple de paysans faire ses inawara. Je sautais sur mon appareil photo mais un satané poteau s'interposait pour me gâcher le plan qui aurait pu être pas mal ...

DSC07404

Revenons avec le train qui passe, un JR 701系 tout ce qu'il y a de plus classique et local sur la Où line entre Akita et Shinjô. 

DSC07414DSC07415

Il passe et il passe bien le petit chéri, au milieu d'un très beau paysage. Ces plantes typique de l'automne japonais, les grands plumeaux et les fleurs jaunes se retrouvent partout sur l'Archipel, et j'en verrai tous les jours jusqu'à Kyûshû.
En contre-jour, ces plantes 'brillent' et ressortent de fort belle manière avec le p'tit densha et le fond de montagne. Une belle image qui me plaît bien.

Et puisque j'ai un peu de temps avant de prendre le train dans lequel je rejoindrai ma famille, je m'attarde sur les inawara que j'ai sous le nez pour quelques plans 'scientifiques'.

DSC07421

DSC07425

DSC07426

Une libellule semble apprécier ma présence et surtout mon nouveau sac à dos d'explorateur.

Et puisque nous sommes dans le pays des pommes, vers Aomori et Akita, en voilà de très belles, bien rouges, sur des arbres près de là. Comme cela, la section documentaire régional est faite !

DSC07429

Posté par Otaku à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]