Densha Otaku 365 

13 novembre 2018

Japan Red

"Japan Red" c'est le slogan pour 'vendre' le Shinkansen E6系 Komachi depuis 2013.
J'aurais aimé faire de bons plans du 'red' au milieu des couleurs de l'automne, mais ce ne fut pas possible. Pourtant j'avais repéré un spot vers Mineyoshikawa eki.

Mais je l'ai quand même bien vu et pris le 'red'.

Il y eu cette fois, très particulière, où depuis le bus qui revenait de la vallée, nous nous arrêtions à un passage à niveau. Oulà que cela m'intéresse, je dégaine direct. J'attends, et c'est le grand fast red qui déboule, clic clac ...

DSC07491

Plus tard, c'est en gare de Kakunodate que le revoilà. Nous le prenons pour revenir vers Omagari, fin de la journée. Il fait tout noir déjà, ses feux brillent au loin, il arrive ...

DSC07533

Après ce mini-trajet, c'est en gare d'Omagari que je trouve les plans intéressants alors que deux spécimens de 'red' s'y croisent ...

DSC07537DSC07538

Le lendemain, après une bonne nuit je ferai un tour en gare d'Akita pour y voir les densha du bled, ceux que j'aime bien.
Je n'irai pas en shinkansen car il est trop tôt, avant 9h il n'y en a pas encore, bien que le premier départ se fasse depuis Sendai.

Posté par Otaku à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 novembre 2018

Kakunodate d'automne & de printemps

Nous allons finir notre périple introductif à ce voyage d'automne par la très jolie cité de Kakunodate. C'est le plein centre-nord du Tôhoku.

Je suis déjà venu à Kakunodate au printemps 2013, pour y voir les fameux cerisiers en fleurs. Le froid avait retardé la floraison qui n'était pas à 50%. Et là, la chaleur persistante de l'été avait retardé le kôyô dont il manquait un bon 30% !! Décidément, jamais à la bonne heure. Mais comment faire autrement quand on voyage et que les dates sont posées depuis longtemps. Remarquez, il n'était pas prévu de passer par ici, c'est en bonus et c'est déjà bien de voir tout cela.

La particularité des cerisiers de Kakunodate est qu'ils sont très grands avec de longues branches retombantes. Ils sont situés dans l'ancien quartier des maisons de samouraïs.

J'ai pu faire des plans aux mêmes endroits cet automne qu'au printemps 2013 ...

DSC07495Golden Trip 013 515

DSC07499Golden Trip 013 512-2

Autant vous dire qu'il y avait bien plus de monde au printemps car ils sont très célèbres les grands cerisiers à port retombant de Kakunodate. 
En octobre, nous étions bien plus tranquille.

Et des petits 'momiji' tournant au rouge, c'est pas hyper traditionnel, ça ? Tout autant que les 'sakura' du printemps !

DSC07505

Golden Trip 013 507DSC07520 (2)DSC07510

DSC07512

DSC07517

J'aime bien ce mini-pin qui pousse sur le tronc-mère. Ce n'est pas du tout 'kôyô' mais je m'en fiche, je trouve cela joli, je le prends.

Et là, le chien qui s'enfuit sur la gauche de l'image ajoute quelque chose que j'aime bien aussi. Je voulais l'ajouter dans le cadre de mon image au bord de ces ruisseaux canalisés, mais le maître a vivement tiré sur la laisse pour le faire avancer, j'ai juste eu le temps de l'avoir de cette manière, et finalement ça rend bien. Son mouvement contrebalance bien avec le calme de l'eau.

DSC07522

Et parfois un détail gâche tout, comme cette parabole accrochée au mur de cette belle habitation alors que les derniers rayons de soleil arrosent Kakunodate.

DSC07527DSC07528

Au centre de la ville, les jeunes sportifs du soir entament leur course. Là aussi, j'ai juste eu le temps de déclencher pour capter leur mouvement.

Nous avons fini dans un petit café. Le propriétaire ouvrait lorsque nous nous demandions si c'était ouvert. Il nous ouvrait donc et dès lors nous ne pouvions refuser d'entrer.
A peine dedans, nous nous demandions si nous étions dans un café ou simplement chez quelqu'un ?
Il y avait dans ce lieu un drôle de mélange des genres. Quelques tables et chaises, oui, une sorte de comptoir mais surtout un énorme bazar genre brocante, ou magasin de bibelots.

IMG_0919

Une mamie, sûrement la mère du patron, s'installait illico devant une machine à coudre posée directement sur le comptoir et s'affairait. Euh... on dérange peut-être ?

Non, ah ok, on peut boire quelque chose ? 

Alors, un milk tea, mon péché mignon au Japon, je ne bois que ça tous les jours.

Voyez vous tous les sacs ↑ qui pendent contre la fenêtre ? J'ai été très attiré par eux; ils étaient magnifiques. J'avais envie de tous les acheter. J'ai demandé les prix car je n'en voyais aucun. Ils n'étaient pas à vendre ?... C'était le "passe-temps" du patron, fabriquer des sacs, des pochettes, des sacs à dos, les utiliser un temps puis les accumuler là. ... et ils étaient super bien fait, avec de bons tissus solides et des éléments de cuir, des détails graphiques ajoutés, customisé.

J'ai craqué, j'ai pris une pochette que je trouvais trop belle, j'ai posé un billet de 5000yens à côté. Ma femme m'a lancé un regard noir. Cela ne se fait pas, le monsieur a dit qu'il n'était pas à vendre. 
Il a analysé la situation, a demandé si réellement j'étais intéressé et finalement l'a laché pour 3000yens.
Un petit sac unique, qui en plus a une vraie histoire. J'adore.
Je l'ai 'customisé' à mon tour, saurez-vous déceler ma 'patte 'd'otaku ?

IMG_7071

IMG_8987

Il y avait son vélo qui trainait dans le café salon. Il nous a parlé du 'Tour de France' et de ses périples à travers le Japon et un tour d'Europe à vélo avec des amis il y a une dizaine d'années. 

Un homme passionné et passionnant. Une belle rencontre.

Posté par Otaku à 16:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 novembre 2018

Dans les eaux de la gorge

Poursuivons notre balade automnale dans le Tôhoku, dans la préfecture d'Akita. 
Cette fois nous sommes vers Kakunodate, et avant d'aller flâner dans les rues de cette charmante petite cité, faisons un détour par la vallée de Dakigaeri et ses gorges car à l'office du tourisme de Kakunodate on nous proposait un mini-tour opérator par là-bas. 

Il ne fallait pas nous le proposer deux fois, avec en produit d'appel des images d'un kôyô à son plus beau point.
A notre arrivée, en effet la forêt était belle au loin. Il fallait emprunter le pont rouge et prendre un chemin qui s'enfoncait au loin dans la vallée.

DSC07449DSC07450

Malheureusement pour la beauté des images, à part les premiers plans à la descente du bus, les nuages arrivèrent pour masquer le soleil. Du coup, les couleurs du kôyô, qui n'étaient pas tout à fait à leur apogée, il manquait 30%, furent plus tristes.

DSC07452DSC07459

Alors plutôt que je faire des plans larges ou panoramiques, j'optais pour des vues en plongées sur la rivière aux eaux bleu-vert dans les gorges.

DSC07464

DSC07468DSC07471

Une très belle balade, très bucolique sur ce chemin à flanc de montagne, avec parfois des passages creusés dans la roche. 

Tout cela pour finir sur une belle cascade ...

DSC07476DSC07478

Pour une fois voilà une introduction à un voyage très nature !
Si vous aimez cela, vous en avez pris plein les yeux, de la même façon que je l'ai vécu. La suite, lorsque je retournerai sur Tôkyô redeviendra exclusivement ferroviaire, de l'otakisme pur.
Mais il nous reste une balade à faire dans la cité de Kakunodate.

DSC07485

Posté par Otaku à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2018

Le train caméléon

Au Japon (mais pas que), on aime redonner aux trains leur livrée d'antant, surtout lorsque l'heure de la retraite sonne. Et parfois, on applique même une livrée historique à un matériel qui ne l'a jamais portée. C'est ce que vient de faire la JR East en peignant un E653 comme à l'époque de la JNR, en beige et carmin. Nous voilà revenus au temps des Bonetto !

E653 JNR

Il faut dire que le E653 en a vu de toutes les couleurs. Au début de sa carrière en 1997, quatre rames de quatre couleurs différentes effectuent des services Fresh Hitachi sur la ligne Jôban : vert "green lake", rouge "scarlet blossom",  jaune "yellow jonquille" et bleu "blue ocean".

E653 Fresh Hitachi

L'année suivante, quatre rames aux même couleurs sont livrées, plus quatre autres plus courtes à la livrée orange "persimmon".

E653 Fresh Hitachi Orange

Mais voilà, le E657 débarque en 2012 et nos E653 sont priés d'aller voir ailleurs, du coté de Niigata.

Les rames longues sont affectées aux services Inhao et reçoivent pour l'ocasion une livrée seyante évoquant le soleil se couchant sur la mer du Japon.

E653 Inaho

Quant aux rames courtes, elles sont reversées aux services Shirayuki avec une livrée blanc-rouge-bleu.

E653 Shirayuki

Fin 2017, la JR East a dû trouver que 8 rames en livrée Inaho c'était trop ennuyeux, alors elle a repeint une rame toute en bleu, et une autre en rose. Parce que voilà !

E653

Et donc en ce mois de novembre, une rame aux couleurs JNR sort des ateliers. Si elle fait encore des services Inaho, elle retournera sur la ligne Jôban en mars prochain pour y faire des trains spéciaux. Encore un truc à aller voir !

E653 JNR 2

Source : Compte Twitter de Believe

Posté par ErebosSan à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 novembre 2018

Local & Shinkansen

DSC07431

Après mes images auprès de mes inawara, je vais sur le quai de la petite gare de Shimo-Yuzawa pour y attendre le train en provenance de Yuzawa (la gare suivante) dans lequel je retrouve ma famille. Mon plan était bien huilé.

L'arrivée du 'local train' va me permettre de sortir de belles images avec le paysage automnal.

DSC07432

DSC07436

Le trajet nous ramène au point de départ de la veille, Omagari. Petite ville où il n'y a pas grand chose à faire, seulement connue pour son grand feu d'artifices de fin d'été, dont les affiches sont encore partout. En gros, la ville vit 2 jours fin août.
Sinon , la gare est sympa, car elle est sur le passage de l'Akita Shinkansen, et c'est même ici qu'il fait un 'switch-back' et ça c'est très rare pour un shinkansen. Les voyageurs qui partent d'Akita ont le dos tourné à la marche, hérésie au Japon !!! Ce n'est qu'à partir d'Omagari, qu'enfin tout rentre dans l'ordre.
J'ai pu faire une très bonne séquence vidéo de notre shinkansen arrivant pleine face ...

shink Komashink koma2

Nous avons notre hôtel à Omagari pour le soir, mais pour l'instant, nous ne sommes qu'à la mi-journée, alors le programme de visite touristique va continuer. Le kôyô est si beau que l'on en veut encore.
On prend le shinkansen Komachi ou Akita Shinkansen ou E6系 c'est pareil, direction Kakunodate, un saut de puce de 10 minutes en direction de Morioka.

DSC07441

DSC07443

 'Akita Komachi' c'est très connu, c'est le nom du shinkansen dans lequel je suis, mais c'est surtout pour les japonais une excellente variété de riz, d'où cette représentation à bord du train, sur les portes des compartiments, et sûrement cette couleur jaune paille des sièges correspondant aux épis bien mûrs.

Nous voilà en gare de Kakunodate, le 'Komachi' part vers Tôkyô ...

DSC07444

Posté par Otaku à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 novembre 2018

Le densha des inawara

Je suis redescendu de ma montagne volcanique. En entier, en famille, en beauté !

Et là le virus des densha a repris illico.

J'explique le 'truc'.
J'avais repéré à l'aller, des inawara (le système traditionnel de séchage du riz directement dans la rizière après la récolte) tout près de la gare de Shimo-Yuzawa. Nous arrivons en gare de Yuzawa. Je saute dans un taxi, ne mangeant pas un bon soba avec ma famille (qui m'en veut c'est sûr mais ne dit rien), pour aller à la gare de Shimo-Yuzawa, où je sais qu'un seul train va arriver en sens inverse, ce qui me donne une chance de faire des images de ces inawara avec un train. J'y arrive grâce à un taxi que j'ai bien stressé pour qu'il arrive à temps, car je dois encore trouver le chemin dans les champs pour arriver sur zone. J'ai tout juste le temps d'installer le matériel, caméra sur trépied et APN en main, que le train se pointe en gare.

Il faut être efficace et bon tout de suite, allez Densha au boulot, c'est ta toute première mission importante de ce voyage ...

DSC07408DSC07411

Je tiens la des images dont je rêve depuis des années. Vous ne vous rendez peut-être pas compte mais vraiment j'ai en tête ce genre d'images depuis près de 10 ans ! 
Et là, tout à coup, de pouvoir les réaliser, dans de bonnes conditions, c'est comme une libération fabuleuse. 

Je tiens la quintessence (qui ne fait qu'augmenter elle aussi !) de l'image ferroviaire japonaise traditionnelle comme j'en rêvais. Et ce n'est pas rien.
Surtout que ces inawara sont très difficiles à trouver de nos jours car ne se pratiquant presque plus. Le machinisme, ici comme ailleurs, a tout emporté, et il est bien compréhensible que les agriculteurs ne veulent plus s'emmerder avec ces pratiques d'un autre temps. 
Pourtant déjà, en descendant de ma mmontagne avec le bus local, je voyais un couple de paysans faire ses inawara. Je sautais sur mon appareil photo mais un satané poteau s'interposait pour me gâcher le plan qui aurait pu être pas mal ...

DSC07404

Revenons avec le train qui passe, un JR 701系 tout ce qu'il y a de plus classique et local sur la Où line entre Akita et Shinjô. 

DSC07414DSC07415

Il passe et il passe bien le petit chéri, au milieu d'un très beau paysage. Ces plantes typique de l'automne japonais, les grands plumeaux et les fleurs jaunes se retrouvent partout sur l'Archipel, et j'en verrai tous les jours jusqu'à Kyûshû.
En contre-jour, ces plantes 'brillent' et ressortent de fort belle manière avec le p'tit densha et le fond de montagne. Une belle image qui me plaît bien.

Et puisque j'ai un peu de temps avant de prendre le train dans lequel je rejoindrai ma famille, je m'attarde sur les inawara que j'ai sous le nez pour quelques plans 'scientifiques'.

DSC07421

DSC07425

DSC07426

Une libellule semble apprécier ma présence et surtout mon nouveau sac à dos d'explorateur.

Et puisque nous sommes dans le pays des pommes, vers Aomori et Akita, en voilà de très belles, bien rouges, sur des arbres près de là. Comme cela, la section documentaire régional est faite !

DSC07429

Posté par Otaku à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 novembre 2018

Détente au ryokan

Après toute une première journée d'escapades montagneuses et encore du jet lag dans la tête, rien de tel qu'un bon moment dans un ryokan. 

Voici quelques images de ces délicieux instants, avec pour commencer une grande peinture équestre qui ornait un couloir ...

IMG_1972

Les repas de rois, ça c'est habituel, mais on ne s'en lasse jamais !

IMG_0450IMG_7796

Et je me suis introduit avec mon iphone dans les 'onsen', les bains traditionnels aux eaux chaudes et volcaniques. Il y en avait là plusieurs sortes, 4 différents, changeant pour hommes-femmes au matin. J'ai fait des images qui rien qu'en les regardant peuvent vous détendre.
Il y avait un bain très original avec des morceaux de céramique incrustés de partout, j'ai adoré ce contact mélangeant pierre et poterie.

IMG_1269

IMG_5255

IMG_6865

IMG_0821

IMG_8770

 Et puisque nous avons changé de jour, nous voilà au matin nouveau, je vous propose de me suivre dans ma petite balade de réveil matinal ...

DSC07391

DSC07394

J'avais déjà tenté un plan sur ces grandes herbes 'plumeau' la veille, en contre-jour pour les faire briller, mais l'image n'était pas sortie comme je le souhaitais. Le matin, c'était mieux.
Je vous montre une version 'après-midi' avec forêt en fond ...

DSC07389

Voici l'escalier qui descend dans la vallée des sources à 98°, je ne me le refais pas au matin.

DSC07396

Posté par Otaku à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2018

La montagne tueuse

En descendant de la montagne, d'où tout paraissait si beau, un lieu paraît encore plus beau, et pourtant ...

DSC07354

Dans ce petit coin de nature, si joli soit-il, une famille entière a été tuée par ce champ volcanique. C'était en hiver, et le problème c'est qu'il y a plusieurs mètres de neige par ici à ce moment de l'année. La petite famille s'est aventurée trop loin et est tombée d'un coup dans une crevasse, gazée par une bouche sulfureuse, c'en était fini.

Le taxi qui nous amenait faire ce périple ce matin-là, nous racontait cette histoires glaçante, alors qu'il n'y paraissait rien de prime abord. Et qu'en cette saison la forêt était si belle.

DSC07359

Puis nous arrivâmes à notre point de chute du soir : Oyasukyô
Une très belle vallée, avec une rivière profonde qui creuse le paysage. 
Un grand pont rouge au panorama vertigineux domine ce paysage que je vous propose de découvrir maintenant ...

DSC07364

DSC07366

C'est beau d'en haut, et d'en bas, c'est bien aussi. Il faut juste se farcir les 320 marches qui y accèdent.

DSC07373

DSC07374

DSC07379

Tout cela paraît aussi bien paisible, mais ça jaillit brûlant de tous côtés, à 98° ! Mieux vaut ne pas y mettre ses doigts ou... ses fesses dans l'eau !

DSC07384

Posté par Otaku à 09:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 novembre 2018

Un kôyô volcanique

Je vous propose une petite balade dans les montagnes de Yuzawa, entre paysages volcaniques 'jigokudani', forêts aux magnifiques couleurs du 'kôyô' et une cascade enchanteresse pour terminer.

IMG_6479

Nous voilà prévenu dès le début du chemin de randonnée. Il y avait auparavant un passage haut, mais à force de morts !! il est désormais interdit. OK bon, bien. D'ailleurs par beau temps la zone est plus dangereuse car les vapeurs sulfureuses se dispersent plus facilement, il est donc conseillé de ne pas rester sur place. 
Ah ah ok, super, j'adore ce bled ! quelle introduction mes amis. Bienvenue au Japon.DSC07288

Alors nous allons délaisser rapidement le jigokudani pour le contourner et descendre vers la vallée.
Les paysages sont tellement beaux, que je contemple autant que je choisis mes plans... qui sont partout.
Vu du ciel par Google Maps c'est beau aussi, à la même saison en plus.

DSC07302DSC07306DSC07321

Il y a un tout petit minuscule temple pour prier les divinités de la montagne, qui sont actuellement clémentes.
Le super coup de bol est ce temps magnifique que nous avons ce jour là. Avec pile le kôyô au bon moment, c'est génial. Le lendemain se sera nuageux et rapidement pluvieux.

Donc merci les dieux.

Une équipe de TV Akita filmait les belles couleurs du kôyô et puisque nous étions (presque) les seuls personnes à nous promener par ici, ils nous ont interviewé sur notre présence. Deux jours après, des vendeuses d'un commerce d'Akita reconnaîtront ma fille disant l'avoir vu aux informations le matin même !

DSC07314

Nous descendons encore pour nous enfoncer dans la forêt et arriver jusqu'à une cascade, laissant ensuite couler une rivière dans la vallée jusqu'à Yuzawa.

DSC07335DSC07340

Grande particularité des eaux de cette rivière, elles sont chaudes : 38° ! pile parfait pour faire trempette. Avec ma fille j'irai patauger un brin avec délice.

IMG_2383

Après cela il nous faut tout remonter, et là c'est difficile. Le trempette est sur notre corps transpirant. 

On voit que la rivière chaude fumante sur ce plan en contre-jour ...

DSC07344DSC07348

DSC07346

Posté par Otaku à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2018

Des trains japonais à Paris

Ce week-end, j'ai trouvé des trains japonais à Paris ! Malheureusement il ne s'agit pas de trains réels mais de reproductions.

Le premier peut s'acheter à l'ekiben qui vient de s'installer pour le mois de novembre à la gare de Lyon.

Ekiben Gare de Lyon

Il s'agit de la version bento du Shinkansen E7. Honnêtement le contenu est plutôt moyen (à priori ce n'est pas le même que sa version japonaise) , mais le contenant fait tout !

bento shinkansen

En plus on peut s'amuser à faire des rencontres improbables !

TGV vs Shinkansen

L'autre trouvaille a eu lieu au festival Samourai Japon qui s'est tenu au Musée des Arts Forains. Il y avait un stand de confiseries japonaises, et dans le lot il y avait ces trains en carton contenant des billes de chocolat. Évidement j'ai craqué (Ça ferra des petits cadeaux à distribuer lors d'un prochain Densha meeting !)

DSC04327

Le patron, assez halluciné par ma connaissance des trains nippons, m'a donné un prospectus pour retrouver son magasin au Japon. Mais c'est au fin fond de Setouchi, je ne pense pas que j'y passerai un jour !

Posté par ErebosSan à 18:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]